Port de Bruxelles : un nouveau terminal passager inauguré

Port de Bruxelles : un nouveau terminal passager inauguré
Port de Bruxelles : un nouveau terminal passager inauguré - © Jérôme Durant

Inauguration en grande pompe ce vendredi d'un nouveau terminal passagers au port de Bruxelles. Car si ce port a une vocation principalement industrielle, des bateaux de croisière fluviale accostent régulièrement dans la capitale. Problème, le quai qui les accueille jusqu'ici n'a pas fière allure. Le nouveau terminal a donc pour but d'améliorer les conditions d'accueil des touristes.

C'est le MS Modigliani qui a l'honneur d'accoster en premier. "Un bateau de 110 mètres de longueur, de 12 mètres de largeur, avec 78 cabines à bord", précise fièrement Gualterio Togneri, directeur pour le Benelux de la compagnie CroisiEurope, depuis le salon feutré du bateau où a lieu la réception d'inauguration. Ce nouveau terminal, c'est vraiment un atout pour notre clientèle." Un  monde de différence avec le quai de Hembeek qui servait jusqu'ici de terminal passagers de fortune. "On faisait face à des containers, ce n'est pas l'image qu'on veut donner d'une capitale de l'Europe", estime Gualterio Togneri.

Si on arrive à maturité vers 2030, avec 35 000 passagers, on aura 4,5 millions de retombées économiques.

Pour la plupart allemands, français et néerlandais, ils sont 12 000 touristes par an à choisir une croisière avec escale à Bruxelles. Avec le nouveau terminal, le port en espère trois fois plus d'ici 2030. "Un exemple de parcours : on part d'Amsterdam, on accoste à Rotterdam, puis à Anvers, et la destination finale est Bruxelles, détaille Philippe Matthis, directeur général adjoint du port de Bruxelles. Une fois que les croisiéristes arrivent à Bruxelles, ils sont pris en charge pour aller visiter notre belle capitale, ils consomment. Si on arrive à maturité vers 2030, avec 35 000 passagers, on aura 4,5 millions de retombées économiques pour le tourisme de la ville."

Le nouveau terminal a couté 5,2 millions d'euros, dont une bonne moitié financée pas des fonds européens.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK