Sommet de l'OTAN: une cata pour les automobilistes à Bruxelles

Le sommet de l'Otan se passe bien d'un point de vue sécurité selon la police... sauf pour la mobilité. Un peu avant 9h ce matin, le ring extérieur était à nouveau fermé à hauteur de Woluwe-Saint-Etienne en venant de la E40, pour permettre le passage des délégations. Résultat : des automobilistes bloqués juste avant d'arriver sur le lieu de travail. 

Vingt minutes pour faire quelques centaines de mètres ou même une heure de retard pour arriver au boulot... les automobilistes croisés ce matin juste avant la bretelle qui mène à l'E40 près du Boulevard Reyers ne s'attendaient pas à être bloqués à cet endroit. Il s'agit des fermetures temporaires au moment du passage du cortège officiel. "Les déplacements sont prévus à l'avance mais parfois, le timing peut changer un petit peu, admet Ilse Van De Keere, porte-parole de la Police Bruxelles-Capitale-Ixelles. Et ça nous amène à changer un petit peu le dispositif. Ce matin, on a eu un petit retard mais finalement la circulation n'a été bloquée que le temps strictement nécessaire."

Selon la commissaire, le bilan du sommet est positif pour la police excepté la question de la mobilité. "Il ne faut pas sous-estimer les problématiques causées par le passage de certaines délégations comme c'était le cas ce mercredi pendant l'heure de pointe, note Ilse Van de Keere. Ainsi que le périmètre qui doit être mis en place pendant toute la durée du sommet."

Pour ce jeudi en fin de journée, la situation devrait être moins problématique selon la commissaire : il y a moins de déplacements prévus et la plupart vont vers l'aéroport de Zaventem.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK