Plusieurs communes du Borinage prennent des arrêtés pour limiter l'accès aux parcs publics

Le Parc Communal de Frameries est l'un des parcs publics dont l'accès sera interdit
Le Parc Communal de Frameries est l'un des parcs publics dont l'accès sera interdit - © Google maps

Face au constat que trop de citoyens prennent des libertés avec les mesures de confinement en vigueur dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus, certaines communes ont adopté des mesures de fermeture des parcs publics parfois par voie d’arrêtés.

Ainsi à Boussu, pas d’arrêté mais l’accès au parc du Château et au parc de Glattignies est rendu impossible par la fermeture des accès à ces endroits.  Un affichage est prévu par la commune pour informer la population.

À Colfontaine, le Bourgmestre va prendre un arrêté pour le parc de Wasmes, le Centre Plein Air et le parc de Pâturages.

À Frameries, en concertation avec les services de police, le bourgmestre Jean-Marc Dupont (PS) a décidé de fermer les parcs et espaces verts communaux. Sont concernés, à titre d’exemples, l’Agrappe, la Place Calmette, le parc communal rue Pierard, le parc de La Bouverie.

La décision de passer par cet Arrêté a été prise devant le constat "que de nombreuses personnes ne respectent pas encore les consignes et les interdictions malgré les multiples informations relayées par les médias et les supports de communication de notre Commune", déplore le bourgmestre.

À Saint-Ghislain, le Parc de Baudour est fermé lorsqu’il n’y a pas de réunions.  Un arrêté de police est prévu pour une fermeture le soir à 19H00 (au lieu de 22H00) ainsi que  tous les weekends.

Sujet du JT du 22/03/2020 - Contrôles pour respecter les règles de confinement

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK