Plan "piscines": six bassins seront rénovés en province de Namur, mais pas de nouvelle piscine

En province de Namur, six bassins sont concernés par le plan "pisicnes" présenté par la Région wallonne.
En province de Namur, six bassins sont concernés par le plan "pisicnes" présenté par la Région wallonne. - © Flickr

Le plan "piscines", présenté par la ministre des Infrastructures sportives, la MR Valérie De Bue, prévoit d’importants investissements (quelques 110 millions d’euros) pour la plupart des bassins wallons. Moitié subsides, l'autre moitié sous forme de prêt à 0%. L’investissement servira à rénover les infrastructures actuelles, mais aussi à en construire de nouvelles.

Il faut dire que c'est une vraie nécessité en Wallonie, car les piscines sont saturées. De nombreux élèves n'ont pas la chance d'avoir accès à un bassin digne de ce nom.

Evidemment, il a fallu faire des choix. Plusieurs critères avaient été définis : moins de chlore, un accès aux personnes handicapées, une meilleure empreinte carbone aussi. La plupart des piscines datent des années 70, elles ne sont donc plus vraiment performantes sur le plan énergétique. C'est d'ailleurs ce critère-là qui a été le plus déterminant dans le choix final.

Sur les 53 projets remis, 33 ont été sélectionnés. Et sur ces 33, il y en a 6 en province de Namur.

Gembloux recevra ainsi un million d'euros pour isoler sa toiture et construire de nouveaux vestiaires. 1,8 million d’euros pour Sambreville : on va y remplacer le carrelage par de l'inox. 1,9 million d’euros pour Mettet où l’on notera le retour du toboggan fermé depuis des années. 700.000 euros encore pour le bassin Philippeville, qui prévoit notamment un système anti-noyade.

Il en reste deux, Florennes et Couvin, avec chacune un peu plus d'un million et des travaux à peu près similaires. Par contre, il n'y aura pas de nouvelle construction en province de Namur.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK