Plan hiver : ouverture d'un centre d'accueil de jour comme de nuit à Etterbeek

Inauguration du centre d'accueil de seconde ligne, en présence du Ministre fédéral Kris Peeters.
Inauguration du centre d'accueil de seconde ligne, en présence du Ministre fédéral Kris Peeters. - © Jérôme Durant - RTBF

Dans le cadre du plan hivernal, le consortium Croix-Rouge de Belgique (Communauté francophone), CAW Brussel et Médecins du Monde a été mandaté par le gouvernement fédéral pour organiser à Bruxelles un accueil de seconde ligne pour les sans-abri, qui complète le dispositif de première ligne du Samusocial.

Le centre d'accueil, situé rue de Trêves à Etterbeek, a été inauguré mercredi en présence du ministre fédéral Kris Peeters chargé de la Lutte contre la pauvreté. Il est fonctionnel depuis samedi passé et restera ouvert jusqu'au 31 mars.

Le centre est ouvert de jour comme de nuit. Il accueille déjà 90 personnes, dont 16 enfants parmi lesquels 8 mineurs étrangers non accompagnés. Sa capacité sera rapidement élargie à 250 lits.

Ecoutez le reportage de Jérôme Durant

"Je pense que l'on va commencer à refuser des gens après Noël parce que la première ligne est presque saturée et 90 places, chez nous, c'est déjà un tiers de la capacité", s'avance Freddy Simon, directeur du centre de la rue de Trêves.

"On voit des gens qui refusent d'aller dans les centres pour des questions de sécurité principalement, parce qu'ils ont peur de se faire voler. (...) Nous, à la Croix-Rouge, on a voulu dès le départ un accueil structurel et ne pas mettre dehors les gens en journée. Cela crée un climat de confiance et de sécurité pour eux. L'année passée, c'était très dur pour le personnel de mettre 185 personnes dehors. Si j'avais une baguette magique, j'en ferais un centre structurel sur toute l'année, en faisant attention aussi à ne pas tomber dans l'assistanat. Je pense qu'il faut renforcer l'accueil psychosocial et l'accompagnement pour remettre les gens en selle. Sans ça, moi je retrouve les gens de l'année passée".

La réinsertion, au-delà de l'urgence

Au cours de la première année du centre à l'hiver 2017-2018, jusqu'à 360 personnes ont été accueillies par jour et plus de 700 personnes différentes au total. Le dispositif d'accompagnement social a été renforcé pour cette seconde année.

"On a une travailleuse interculturelle qui parle aux Roms et un travailleur de rue", détaille Kris Gysen, directrice opérationnelle du CAW Brussel. "On ajoute cette année un psychologue qui va travailler avec les personnes de la rue, donc très bas seuil, et une autre personne qui ira vers ces mêmes gens pour leur parler de leur futur. On va aussi informer les gens sur les retours volontaires".

Pour l'aspect médical, deux infirmiers de la Croix-Rouge sont présents tous les jours au centre et Médecins du Monde y assure une permanence deux soirs par semaine en visant à redonner aux personnes hébergées un plein accès aux soins.

"On est avec un public extrêmement vulnérable qui a une voire plusieurs pathologies chroniques et qui remet au lendemain sa santé", constate Lucille Ganchou, chargée du projet plan hiver pour Médecins du monde. "On va accompagner ces personnes avec les équipes du CAW pour qu'elles puissent faire valoir leurs droits et avoir accès à une aide médicale d'urgence."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK