Plan Hiver : "le Samusocial redevient un opérateur comme les autres, ce n'est pas plus mal"

Sébastien Roy, directeur du Samusocial
Sébastien Roy, directeur du Samusocial - © RTBF

Le plan Hiver vient de démarrer en Région bruxelloise. Deux nouveautés sont à épingler cette année : le renforcement de l’accueil des sans-abri en journée et un changement de capitaine pour diriger les opérations.

Désormais, c’est la nouvelle structure régionale Bruss’Help qui coordonne le dispositif d’aide aux sans-abri. Un rôle autrefois dévolu au Samusocial, mais le scandale est passé par là. La vaste réforme du secteur de lutte contre le sans-abrisme a fait du Samusocial un opérateur parmi les autres, même s’il reste le plus important de ceux-ci.

De quoi susciter de l’amertume ? Pas du tout, à en croire le discours du nouveau directeur du Samusocial, invité ce lundi matin de Vivacité Bruxelles.

"On redevient un opérateur comme les autres, explique Sébastien Roy. L’accent est mis sur la collaboration entre les acteurs. Cela nous met un peu dans une posture d’humilité, ce qui n’est finalement pas plus mal après les années difficiles qu’a connues le Samusocial."

Déchargé de son rôle de coordination, le Samusocial peut aussi se concentrer sur le terrain : "on se recentre sur nos activités, sur notre core business. On met donc l’accent sur la qualité de l’accueil."

Sébastien Roy, directeur du Samusocial, au micro de Geoffroy Fabré sur Bruxelles Matin.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK