Plainte contre Pascal Smet et l'Agence régionale qui ne compenserait pas les places de parking supprimées

Le ministre bruxellois de la Mobilité, Pascal Smet.
Le ministre bruxellois de la Mobilité, Pascal Smet. - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

L’association DRP ((Droit de Rouler et de Parquer) estime que le ministre bruxellois de la Mobilité et l’Agence régionale de stationnement supprime des places de parking sans en créer de nouvelles.

DRP défend le droit des automobilistes bruxellois à se déplacer et à se garer dans l'espace public, à égalité avec les autres usagers.

Une disposition réglementaire prévoit de compenser toute place de parking supprimée en voirie par d'autres places hors voirie. Mais pour le président de DRP, Jacques Deliège, l'Agence du stationnement ne transmet pas ses calculs au cabinet du ministre de la mobilité. "Il paraît que c’est bloqué au niveau du conseil d’administration. Nous avons des dialogues avec la direction de l’agence. Nous leur avons d’ailleurs écrit à plusieurs reprises.  Mais, à un moment donné, quand on voit que tant l’agence que le ministre (qui a la tutelle sur l’agence) restent "en panne"… on ne voit pas d’autres moyens que d’aller en justice."

De son côté, l'Agence du stationnement conteste. "Nous avons proposé différentes pistes relatives au calcul des compensations. Il s’agit d’une question politique et c’est au gouvernement et à son ministre de la Mobilité de prendre une décision en la matière", déclare ainsi le porte-parole de l'agence.

DRP maintient sa position. L'asbl demandera donc à la justice d'obliger le gouvernement à respecter sa propre loi.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK