Place Poelaert : manifestation en soutien au militant anti-TTIP qui passe devant le tribunal

Une heure trente avant le début du procès d'Hugo Périlleux Sanchez, près de 200 manifestants se sont rassemblés Place Poelaert, devant le Palais de justice de Bruxelles. Ils sont venus soutenir cet activiste par ailleurs conseiller communal Ecolo à Watermael-Boitsfort. Ce militant, qui s'oppose aux accords de libre-échange comme le TTIP ou le CETA, risque de 6 mois à 5 ans de prison, pour avoir notamment piraté le célèbre écran Coca-Cola sur la Place De Brouckère. Prévue à 14 heures ce mercredi devant le tribunal correctionnel, l'audience a finalement été reportée au 12 février 2019.

"Désormais, il y a des activistes qui risquent d'être condamnés parce qu'ils sont justement activistes", dénonce une manifestante. Pour les soutiens d'Hugo Périlleux Sanchez, les préventions retenues à son encontre (hacking, fraude informatique et dégradation de bien privé) ne tiennent pas la route. "C'est un citoyen comme un autre. Cela aurait pu être moi et des centaines d'autres personnes, affirme cette autre militante. On est là aujourd'hui pour montrer que ce n'est pas son procès mais celui de tous les citoyens, de tous les mouvements sociaux qui se sont élevés contre le CETA et le TTIP, contre la manière dont ils sont négociés en cachette, contre tous les problèmes que représentent ces traités de libre-échange." 

Soutien du secteur associatif

Plusieurs associations assurent aujourd'hui une présence symbolique. C'est notamment le cas du CNCD-11.11.11 (Centre national de coopération au développement) et de Greenpeace. "Pour Greenpeace, explique un membre, c'est important de soutenir un citoyen qui a essayé de faire entendre la voix de tous les citoyens en menant cette action non-violente, de désobéissance civile, dans un débat où la parole du citoyen n'a pas toujours été entendue par les politiciens et les multinationales. Nous estimons que c'était une action légitime, nécessaire et pertinente."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK