Place Poelaert : Bruxelles veut imiter Bordeaux et son miroir d'eau

Une simulation du miroir d'eau en projet sur la place Poelaert.
2 images
Une simulation du miroir d'eau en projet sur la place Poelaert. - © Ville de Bruxelles

La ville du sud-ouest de la France dispose du plus grand miroir d'eau au monde : quelques 3500 m² qui font de la place de la Bourse le lieu le plus photographié de Bordeaux. Notre capitale veut aujourd'hui s'en inspirer pour réaménager la place Poelaert qui borde le Palais de Justice, comme l'annonce Sudpresse.

Perdue dans la circulation, ignorée des passants, contournée par les touristes, cette mer de pavés peu raffinée n'est plus que l'ombre d'elle-même. C'est la conviction de l'échevin de l'urbanisme de la Ville de Bruxelles : "la place Poelaert a toujours été mal aménagée, estime Geoffroy Coomans (MR). C'est triste, mais aujourd'hui, le centre de la place sert alternativement pour le parking ou pour des chantiers qui entreposent tout et n'importe quoi. La place n'est pas à la hauteur de ce qu'on pourrait espérer juste en face du plus grand Palais de Justice du monde."

On devrait être fier de la place Poelaert, mais on se contente de passer autour, presque honteux.

Ce qu'imagine l'échevin, c'est un plan d'eau de 2300 m², soit deux tiers de la taille du miroir bordelais. Pas question ici de fontaine, mais bien de pierres sombres recouvertes d'une fine couche d'eau qui reflèterait les bâtiments du pourtour de la place. "Quand vous regardez une flaque, vous voyez les reflets de ce qui se trouve aux alentours. Ici, c'est la même chose, sauf qu'on le ferait à grande échelle."

Deux obstacles majeurs se dressent tout de même face à ce projet : le tram qui traverse la place - "des solutions techniques existent" - et les deux mètres de déclivité.

On est allé sur la lune, je vous assure qu'on est capable, ici à Bruxelles, de faire un miroir d'eau.

"Il faut tenir compte de tout cela, reconnait l'échevin de l'urbanisme. Mais il n'y a pas d'éléments insurmontables. C'est faisable et ça nous permettra d'avoir une belle visibilité sur notre merveilleux Palais de Justice." Ou plutôt sur ses échafaudages qui se refléteront encore des années.

Le fédéral vient d'annoncer la fin de la rénovation du Palais de Justice pour 2040. La Ville de Bruxelles, elle, espère concrétiser son miroir d'eau dans un délai de deux à trois ans. Si aucune décision formelle n'est prise à ce jour, Geoffroy Coomans affirme que l'idée est bien reçue par ses collègues. Le Collège communal discutera de ce dossier jeudi 16 août.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK