Parking souterrain place du Jeu de Balle: les commerçants n'en veulent pas

La place du Jeu de Balle.
La place du Jeu de Balle. - © Google Maps

La Ville de Bruxelles en a pourtant bien l'intention. Chaque jour, la place du Jeu de Balle accueille le marché aux puces et les commerçants craignent l'asphyxie du quartier par des années de travaux.

On parle d’un ou deux ans de travaux (minimum) sans compter d'éventuels retards. Bernadette Lozin, qui vend des vêtements griffés de seconde main, craint pour son travail. "Comment je vais survivre, moi ? Je suis indépendante, je n’ai donc pas droit au chômage. Cela fait 40 ans que je travaille ici et là, du jour au lendemain, je serai mise en danger à cause d’un placement de parking."

Si le projet se réalise, la Ville assure, elle, que le marché ne sera pas mis en péril par le chantier. "Ce parking ne va pas tué l’activité du marché car le chantier va être encadré, déclare Marion Lemesre (échevine du Commerce). Il ne va pas toucher l’entièreté de la place. Cela se fera par moitié et la moitié touchée sera déplacée" vers la place de la Chapelle ou dans la cour de l'ancienne caserne des pompiers, place du Jeu de Balle.

Deux solutions qui ne riment à rien selon Michel De Schuytere (président de l'association "les amis du vieux marché"). "Si vous voulez déplacer une place de 5000 m² dans un espace dix fois plus petit, tout le monde comprendra que ça n’ira pas ! Et l’autre espace envisagé, lui, fait 150 m²… Faut pas rêver ! On ne sait rien faire là-bas (…) On tue le marché ; mais alors qu’on dise que c’est fini ! Qu’on nous dise d’aller au Heyzel, chez les Flamands ou chez les Wallons. Qu’on nous dise que l’on n’a plus besoin de nous ici !"

Mais ce n'est pas encore fait. Il faut voir si des opérateurs privés souhaitent investir à cet endroit. Car ce nouveau parking, comme les trois autres qui sont sur la table, feront l'objet d'un partenariat public-privé.

Sachez aussi qu’outre la place du Jeu de Balle, la place du Nouveau Marché aux Grains, la place de l’Yser et la place Rouppe pourraient également accueillir un parking souterrain et ce, pour désengorger le centre, dont une partie des boulevards sera - à termes - uniquement réservée aux piétons.

Les différents projets seront présentés au conseil communal dans une dizaine de jours. L'appel d'offre doit être lancé dans la foulée.

Pierre Vandenbulcke

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK