Piscines de Blocry: le CA envoie deux options possibles à la Région wallonne

Le conseil d'administration du complexe sportif de Blocry, à Louvain-la-Neuve, a finalement pris sa décision dans le dossier des nouvelles piscines, ce mercredi.

Il envoie à la Région wallonne les deux projets les plus plausibles, le troisième (variante de rénovation sur le site actuel) étant le plus compliqué à concrétiser.

Le dépôt de ce double dossier avant la date butoir du 28 février prochain permettra de solliciter un subside via le plan piscine de la Région wallonne. 

2 pistes sous la loupe régionale

Les deux projets retenus vont maintenant être examinés en détail par la Région. "En fonction de la décision de la Région, un seul projet sera retenu, évidemment", explique le bourgmestre d'Ottignies Louvain-la-Neuve, Jean-Luc Roland. "Si le subside est important, nous choisirons l'option d'une toute nouvelle infrastructure (un grand bassin olympique) au boulevard de Lauzelle. La surface totale de nage sera plus grande. Par ailleurs, le quartier du site actuel, très encombré, pourrait être désengorgé en implantant un nouveau bassin plus loin, dans un endroit plus accessible.

Nous pourrions également maintenir en place les 24 employés des piscines actuelles pendant les 2 ans de travaux

Pendant les 2 ans de travaux nécessaires, nous pourrions aussi conserver l'accès à la piscine actuelle; une piscine fréquentée par près de 400 000 personnes par an! Nous pourrions également maintenir en place les 24 employés des piscines actuelles pendant les 2 ans de travaux. Le hic, c'est que l'option d'un bassin neuf coûtera environ 3 millions d'euros supplémentaires sur une enveloppe totale de quelque 12 millions. En résumé, la suite dépend donc de ce que la Région voudra bien donner, sachant aussi que la Fédération Wallonie-Bruxelles devrait apporter sa pierre à l'édifice. Quant à la Ville, elle pourrait participer en apportant au maximum... 3,3 millions d'euros. Mais ce serait un gros effort pour nous. En attendant la décision wallonne, qui prendra quelques mois, les 2 options restent donc possibles."

L'avis de la Fédération de natation

La Ville et l'UCL sont favorables à l'option de piscine neuve. Un scénario que la Fédération francophone belge de natation prône également, envers et contre tout. Pour Philippe Midrez, directeur technique, "ne pas construire de piscine olympique serait une erreur énorme. Rénover serait un manque réel d'ambition. Et cela priverait de natation de nombreux nageurs. Deux ans sans piscine à Louvain-la-Neuve, c'est tuer la natation dans toute la région! La Fédération souhaite vraiment un bassin de 50m. Je ne comprendrais pas que la Fédération Wallonie-Bruxelles freine cette piste-là, même si cette option coûte un peu plus cher. En Flandre, ils vont construire leur 5ème bassin olympique. Rappelons qu'ici, nous sommes sur un site universitaire. Et dans un centre Adeps! Qui plus est, la ville s'agrandit d'année en année. Et je rappelle que le site actuel est déjà sursaturé."

Prudence à la Fédération Wallonie-Bruxelles

Du côté de la Fédération Wallonie-Bruxelles, on sait que les marges budgétaires sont très limitées. Des 3 acteurs concernés, c'est sans doute le plus réticent à l'option d'un tout nouveau bassin.

La Fédération affirme que sa prudence n'est pas liée au cadre budgétaire, mais à la nécessité d'évaluer l'intervention possible en fonction de l'apport régional wallon. La Fédération prône plutôt une rénovation... Pour le moment en tout cas.

Rappelons que l'UCL vient de rappeler sa préférence pour un grand bassin. Le montage financier s'annonce délicat.        

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK