Piscines bruxelloises : la qualité des eaux est très bonne

Les contrôles de piscines analysent les paramètres globaux au niveau microbien
Les contrôles de piscines analysent les paramètres globaux au niveau microbien - © Belga (illustration)

Les eaux des piscines publiques bruxelloises sont de bonne qualité. Elles n'ont même jamais été aussi bonnes. C'est, en tous cas, ce qui ressort du dernier rapport annuel du laboratoire intercommunal bruxellois de chimie et de bactériologie.

À la piscine communale de Schaerbeek, le Neptunium, une petite affichette indique les taux de chlore, la quasi absence de germes, et la bonne qualité de l'air. Ici tout est aux normes.

D'après le laboratoire intercommunal de chimie et bactériologie qui effectue des contrôles tous les mois, c'est même la piscine bruxelloise qui affiche les meilleurs résultats. Cela dit, presque toutes sont performantes.

Jacques Vivegnis, responsable piscine de Brulabo, le confirme : "En ce qui concerne la qualité bactériologique, 95% des échantillons sont satisfaisants. La qualité de l’eau au niveau des paramètres physico-chimiques est également très bonne."

Faut-il cependant se méfier des 5% restants ? Apparemment pas. "De temps en temps, il y a un paramètre ou l’autre qui est un petit peu moins maitrisé. Il s’agit parfois d’un petit problème de régulation de la teneur en chlore " souligne Jacques Vivegnis.

Les bains à bulles échappent à l'obligation d'analyses

À onze reprises, sur l'année 2011, des piscines ont dû être évacuées pour des dysfonctionnements ponctuels, comme par exemple une absence de chlore. Mais la vraie source d'inquiétude, pour le laboratoire, ce serait plutôt les bains à bulles qui échappent à l'obligation d'analyses. "On sait qu’il y a énormément de jacuzzis, dans les centres de fitness notamment, qui pourraient être contrôlés et qui sont peut-être en défaut au niveau gestion de la qualité de l’eau. Cependant, comme il n’y a pas d’imposition, il n’y a pas d’obligation et donc il n’y a pas de contrôle."

Les contrôles de piscines analysent les paramètres globaux au niveau microbien : ''ce sont des germes indicateurs de la désinfection de l’eau. Il faut savoir que l’eau de piscine doit être en permanence désinfectante puisqu’il y a en permanence des germes qui sont amenés dans l’eau par les baigneurs. On constate, suite à nos contrôles, que cette qualité est vraiment très bonne et qu’on peut aller sans problèmes nager dans les piscines bruxelloises. L’objectif principal de ces analyses est qu’on ait une eau qui ne soit pas toxique pour les nageurs. Pour cela, on doit rajouter des désinfectants dans l’eau pour limiter la croissance des micro-organismes qui y sont apportés mais évidemment, on ne doit pas mettre trop de produit chimique parce qu’ils sont aussi néfastes pour la santé. Les contrôles que nous réalisons mensuellement dans chacune de ces piscines mesurent donc à la fois la qualité microbiologique, c’est-à-dire l’absence de germes ou la très faible quantité de germes et le respect des normes pour les paramètres physico-chimiques, notamment la concentration en chlore dans l’eau " explique le responsable pour la partie analyse des piscines, Jacques Vivegnis.

Dans le top trois figurent outre le Neptunium, l'Espadon à Etterbeek, et la piscine de Neder-Over-Heembeek. De toute façon, les autres piscines suivent de près.

Barbara Boulet

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK