Photos avant-après: découvrez comment Tournai a changé au fil du temps

Tournai, sa cathédrale, son beffroi, son Pont des Trous qui passe au-dessus de l'Escaut... Depuis le Moyen-Âge jusqu'à aujourd'hui, en passant par la Seconde Guerre Mondiale, la cité des cinq clochers a connu de nombreuses transformations. 

Pour comprendre à quel point la ville a changé au cours de son histoire, nous sommes partis à la recherche de photos anciennes aux Archives iconographiques du Tournaisis. Objectif: retourner à l'endroit exact des clichés pour voir comment le temps a fait son oeuvre. Une sorte de jeu de piste avec un côté historique que nous avons déjà accompli récemment pour Bruxelles, Liège et Namur

Et cela n'a pas toujours été facile: les perspectives de l'époque ne sont parfois plus reproductibles aujourd'hui, certains bâtiments ont disparu ou sont sortis de terre. La ville est en constante transformation: des chantiers sont actuellement en cours comme notamment au carrefour Marvis. Cela désole de nombreux passants qui affirment que "Tournai est un énorme chantier permanent". 

Dans les images ci-dessous, placez votre souris sur le curseur au milieu de l'image et glissez vers la gauche ou vers la droite pour voyager dans le temps.

Attention, le module ne fonctionne pas correctement sur le navigateur Internet Explorer. Mieux vaut utiliser Firefox ou Chrome.

La gare de Tournai

Entamons notre petit parcours par la gare. Photographiée ici au mois d'août 1901, on peut voir une série de calèches tirées par des chevaux qui attendent devant l'entrée du bâtiment. Les cochers attendent les clients qui descendent du train, ils sont les taxis de l'époque. Aujourd'hui, devant la gare qui a fini d'être rénovée en 2015, les bus et les taxis ont remplacé les calèches.

Photographe inconnu (AIT 13552)

La rue Royale

Quittons la gare et dirigeons-nous vers le centre-ville. Nous voici dans la rue Royale dont une bonne partie des bâtiments ont brûlé pendant la Seconde Guerre Mondiale suite au largage de bombes incendiaires par les allemands le 16 mai 1940. L'incendie a d'ailleurs été tellement important que la cathédrale a failli prendre feu ce jour-là. La photo prise peu après la fin de la guerre montre une rue Royale en reconstruction. Si vous regardez bien sur la gauche de la route, une seule maison est restée debout après les bombardements, elle existe toujours aujourd'hui.

Photographe: Messiaen (AIT 51498)

Le quai du Marché au Poisson

S'il n'y a plus qu'une seule poissonnerie encore en activité sur le quai aujourd'hui, il y en avait plusieurs à l'époque où cette photo a été prise pendant l'entre-deux-guerres. La "minque" (une sorte de kiosque qui se trouvait au milieu du quai, construit dans les années 1850) servait à la vente de poissons à la criée. Sur la gauche, on peut voir le début du préau qui abritait les tables de débit pour le poisson. Aujourd'hui, le quai du Marché au Poisson est un lieu incontournable pour les fêtards tournaisiens, de nombreux cafés occupent les bâtiments qui jadis abritaient les poissonneries. 

Photographe: Messiaen (AIT 39532)

La place Paul-Emile Janson

La ressemblance est frappante entre le bâtiment sur la photo datant de 1914 et celui sur la photo actuelle. Le bâtiment a récemment été rénové pour accueillir l'office du tourisme de la ville. Située au pied de la cathédrale et jadis appelée place des Acacias, la place Paul-Emile Janson était un lieu animé, notamment le samedi avec le marché. Le bâtiment qui abrite aujourd'hui à l'office du tourisme a été plusieurs fois démoli et reconstruit. En 1914 (sur la photo), le bâtiment vient d'être reconstruit. La place Paul-Emile Janson est aujourd'hui complètement rouverte au public après des années de travaux. 

Photographe: Messiaen (AIT 01864)

La rue des chapeliers

Notre périple nous amène ensuite dans la rue des chapeliers qui contourne le cœur gothique de la cathédrale depuis la place Paul-Emile Janson. Sur cette photo prise le 20 février 1906, on peut deviner l'édifice religieux derrière les hautes maisons qui bordent la rue. Dans les années 1930, toutes ces maisons ont été détruites et remplacées par des bâtiments plus bas afin d'offrir une meilleure vue sur le cœur de la cathédrale. Si vous vous baladez dans ce coin-là aujourd'hui, vous remarquerez que la vue est dégagée au-dessus de ce qui est aujourd'hui un magasin de vêtements.

Photographe: René Desclée (AIT 25032)

La place Reine Astrid

La Seconde Guerre Mondiale a fait des dégâts à Tournai. Ces dégâts sont particulièrement visibles sur cette photo de la place Reine Astrid prise juste après la libération de Tournai (le 3 septembre 1944). On peut voir que tous les bâtiments qui bordent la place ont été détruits par les bombardements, libérant une vue inédite sur la cathédrale et le beffroi. La reconstruction des maisons a eu lieu entre 1945 et 1950. Aujourd'hui, la cathédrale n'est plus autant visible de ce point de vue. 

Photographe: Messiaen (AIT 00396)

La rue Saint-Martin

De la place Reine Astrid, bifurquons vers la rue Saint-Martin qui relie les boulevards au cœur de la ville: le beffroi. Cette photo prise en 1928, et parue à l'époque dans "Le patriote illustré", montre le groupe de Notre-Dame de Lourdes défilant dans le cortège de la Grande Procession de Tournai. Tirant son origine d'un chant de grâce adressé à la Vierge Marie qui a délivré la ville de la Peste, la Grande Procession fêtera cette année ses 925 ans d'existence. Elle passe d'ailleurs toujours par la rue Saint-Martin.

Photo tirée du journal "Le patriote illustré" (AIT 18591)

La Grand-Place

A l'ombre du beffroi, de la Halle aux draps et de l'église Saint-Quentin se trouve la Grand-Place de Tournai. Les nombreux bistrots qui bordent la place n'ont pas toujours été là. Sur cette photo prise entre 1955 et 1960, on peut voir quelque chose qui ne serait plus possible aujourd'hui: une pompe à essence sur le trottoir, en plein centre-ville. Il s'agit du garage Van Peteghem, un garage bien connu à l'époque à Tournai qui existait déjà avant 1940. Aujourd'hui, le bâtiment n'a pas beaucoup changé mais il abrite désormais une salle de jeux de hasard.

Photographe inconnu (AIT 20783)

Le Pont des Trous

Clôturons cette visite virtuelle de Tournai avec celui qui fait couler beaucoup d'encre ces derniers temps: le Pont des Trous. La photo date du mois d'août 1897 et montre le déchargement d'un bateau sur le quai des Salines. Contrairement à aujourd'hui, les arches du pony sont à peu près égales en largeur. Elles sont également plus basses qu'aujourd'hui. Si vous regardez la tour qui se trouve sur la rive droite (à droite sur la photo), vous remarquerez que les fenêtres du bas n'existaient pas à l'époque. Elles ont été ajoutées en 1905. En 1948, les deux tours ont été rehaussées et l'arche centrale a été élargie afin de faire passer de plus gros bateaux. Aujourd'hui, l'édifice doit à nouveau subir des modifications pour permettre le passage de péniches à gros gabarit, dans le cadre de la liaison fluviale entre le Nord de l'Europe et le bassin de la Seine. Un référendum a eu lieu fin 2015 pour choisir le matériau qui sera utilisé pour l'élargissement de l'arche centrale. 79% des votants ont choisi la pierre (l'autre choix était la résille). 

Photographe: René Declée (AIT 01592)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK