Photos avant-après: découvrez comment Namur a changé au fil du temps

"Au bon marché" a cédé sa place à Pizza Hut et H&M
2 images
"Au bon marché" a cédé sa place à Pizza Hut et H&M - © RTBF

Namur, sa citadelle, sa rue de Fer, la Meuse qui serpente... Depuis sa fondation au Moyen Âge, en passant par une Révolution industrielle et deux guerres mondiales, la cité du Grognon a vu son paysage se modifier considérablement.

Pour comprendre à quel point la ville a changé au cours de son histoire, nous sommes partis à la recherche de photos anciennes. Objectif : retourner à l'endroit exact des clichés pour voir comment le temps a fait son oeuvre. Une sorte de jeu de piste avec un côté historique que nous avons déjà accompli récemment pour Bruxelles et Liège.

J'ai mal à ma ville. En voyant les chantiers qui défilent

La tâche s'est parfois révélée plus difficile que prévu. Plusieurs perspectives du passé sont impossibles à reproduire aujourd'hui. Certains bâtiments ont totalement disparu, d'autres ont surgi de terre... et les chantiers se multiplient actuellement dans les rues de Namur. De quoi attrister certains habitants. En témoigne ce poème inscrit sur une bâche, dans la montée vers la citadelle. "J'ai mal à ma ville. En voyant les chantiers qui défilent. Trop de changement. Tout fout le camp. Déjà que c'est la galère, maintenant je manque de repère."

>>> A lire aussi : Namur: découvertes exceptionnelles lors des fouilles archéologiques du Grognon

Dans les images ci-dessous, placez votre souris sur le curseur au milieu de l'image et glissez vers la gauche ou vers la droite pour voyager dans le temps.

Attention, le module ne fonctionne pas correctement sur le navigateur Internet Explorer. Mieux vaut utiliser Firefox ou Chrome.

La gare de Namur

Notre parcours commence en 1900, devant la gare. Construite au XIXe siècle, elle n'a presque pas changé. Juste devant le bâtiment, on aperçoit un tram. Un moyen de transport qui a existé à Namur jusqu'au milieu du XXe siècle.

Défilé devant la gare : la libération de Namur par l'armée américaine en 1944

Toujours devant la gare, certains bâtiments tiennent bon. A commencer par le Grand Hôtel de Flandre, le plus vieil hôtel de la ville. En septembre 1944, quelques mois avant la célèbre bataille des Ardennes, les soldats américains défilaient sur cette place de la station qui borde la gare namuroise.

Photo d'archive : Louis-Robert Pennart archivesphotographiquesnamuroises.be

La rue de Fer

En 1890, la rue de Fer, cette artère commerçante qui longe l'Hôtel de Ville, était recouverte de pavés. Si plusieurs façades ont totalement disparu, d'autre sont encore debout presque à l'identique. Les pavés, les charrettes tirés par des chevaux et les rails de tram se sont effacés pour laisser la place au macadam et aux voitures à moteur.

Le théâtre de Namur

Incendié à plusieurs reprises, reconstruit, rénové... le théâtre de Namur trône sur la place du même nom. Le bâtiment, inscrit au patrimoine civil public majeur de Wallonie, accueille notamment l'Intime Festival créé par Benoît Poelvoorde.

L'ancienne bourse de commerce sur la place d'Armes

Direction la Places d'Armes qui a fait l'objet d'importants travaux de rénovation en 2015. Un bâtiment est toujours bien en place : l'ancienne bourse de commerce, édifice de style néo-Renaissance construit en 1932. Ce qui est aujourd'hui le Palais des Congrès a abrité pendant plusieurs années le Conseil régional wallon.

>>> A lire aussi : L'histoire politique de la Wallonie à Namur en 10 photos

Le magasin "Au bon marché" au coin de la place de l'Ange

Qui se souvient du grand magasin "Au bon marché" ? Situé au coin de la place de l'Ange, il a depuis cédé sa place à un Pizza Hut et une boutique H&M. Si des enseignes en ont remplacé une autre, la façade n'a que très peu changé.

Au pied de la citadelle

Que serait Namur sans sa citadelle, ici vue depuis le pont de Jambes ? Pendant de nombreux siècles, elle fut un lieu stratégique et très convoité dans la région. Il sera bientôt possible d'y accéder grâce à un téléphérique.

En haut de la citadelle, rodéo de voitures

Cette photo en est la preuve : les rodéos de voitures, dont certains riverains se plaignaient fin février dernier, existent depuis longtemps en haut de la citadelle.

Signalons au passage que l'imposant stade des Jeux et le théâtre de verdure feront d'ailleurs prochainement l'objet de rénovations pour un coût de 12 millions d'euros.

La rue de Marchovelette en 1974... et aujourd'hui

Nous sommes en avril 1974. Le prince Albert, qui deviendra roi une vingtaine d'années plus tard, se promène dans la rue de Marchovelette en direction de la place d'Armes. "Entouré de personnalités namuroises, [il] parcourt les rues de la ville dans le cadre de la quinzaine de la Croix-Rouge dont il est, depuis 1958, le président national", peut-on lire sur le site des archives photographiques namuroises.

Photo d'archive : Emile Pierre archivesphotographiquesnamuroises.be

La rue de Gravière dans les années 1970

Moins d'une cinquantaine d'années séparent ces deux photos prises dans la rue de la Gravière. La "Cox" a cédé sa place à une voiture plus moderne... et le café orné d'un logo Jupiler a traversé la rue.

Photo d'archive : Fonds Lanotte&Blampain archivesphotographiquesnamuroises.be

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK