Photos avant-après: découvrez comment Charleroi a changé au fil du temps

Photos avant-après: découvrez comment Charleroi a changé au fil du temps
3 images
Photos avant-après: découvrez comment Charleroi a changé au fil du temps - © Tom Burnahm - Am. C.

"Pays de Charleroi, c'est toi que je préfère. Le plus beau coin de terre, à mes yeux, oui, c'est toi." Les Carolos connaissent bien ce chant (à retrouver en intégralité ici) qui célèbre leur ville. Mais Charleroi a parfois eu du mal à défendre son honneur. En 2008, un sondage lancé par le quotidien néerlandais "De Volkskrant" lui décernait le titre de "ville la plus moche du monde".

Depuis, la cité tente de redorer son blason. Une partie de Charleroi a été totalement transformée par la construction du centre commercial Rive Gauche. Et on ne compte plus les chantiers de démolition, parfois impressionnants comme ce fut le cas lors de l'effondrement de l'hôpital civil l'an dernier.

Dix ans après la gifle infligée par le Volkskrant, la BBC a fait un tour dans les rues de Charleroi. Le résultat : un reportage de deux minutes qui vante les mérites d'une ville en pleine renaissance. "De nouveaux restaurants, un barbier, de nouveaux magasins qui ouvrent...", énumère en anglais Margaux Baleriaux, porte-parole du plan CATCH visant à "accélérer la croissance de l'emploi à Charleroi".

Pour comprendre la métamorphose de Charleroi, nous vous proposons un nouvel épisode de notre série "avant-après". Le principe, déjà réalisé par la RTBF dans d'autres villes ces derniers mois : retourner à l'endroit exact de photos prises par le passé pour faire un comparatif.

>>> À lire aussi : tous les épisodes de notre série avant-après :

Dès le départ, on comprend à quel point le centre commercial Rive Gauche a littéralement avalé une partie de Charleroi. Des pâtés de maison entiers ont disparu. Même des photos prises il y a quatre ou cinq ans seulement sont impossibles à reproduire aujourd'hui.

>>> À lire aussi : à Charleroi, la fin de 10 ans de travaux qui ont métamorphosé la ville basse

Dans les images ci-dessous, placez votre souris sur le curseur au milieu de l'image et glissez vers la gauche ou vers la droite pour voyager dans le temps.

Attention, le module avant-après ne fonctionne pas correctement sur le navigateur Internet Explorer. Mieux vaut utiliser Firefox ou Chrome.

La place verte

Sur la place bordée d'un côté par l'ancien hôtel des postes, de l'autre par le centre commercial Rive Gauche, il y a un grand absent : les colonnades. Le bâtiment se trouvait le long du boulevard Tirou jusqu'à sa démolition en 2015.

Olivier Raucroix - Am. C.

La place verte avant et après la destruction des colonnades

S'il y a bien une chose qui ne bouge pas sur la place, outre l'ancien hôtel des postes construit il y a 100 ans, c'est l'enseigne du magasin de chaussures Lachapelle. Pour le reste, les pelleteuses sont passées par là...

Olivier Raucroix - Am. C.

L'hôtel de police signé Jean Nouvel

75 mètres de haut, 42.000 mètres carrés de surface, 52 millions d'euros et un grand nom, celui de l'architecte français Jean Nouvel : c'est l'hôtel de police, aussi appelé "tour bleue". C'est là que, en août 2016, un homme attaque deux policières avec une machette. En 2017, des travaux étaient annoncés pour améliorer la sécurisation des lieux.

Olivier Raucroix - Am. C.

La place de la Digue

Inaugurée en 2014 après plusieurs années de travaux entamés dans le cadre du projet Phénix, la place de la Digue a traversé des heures difficiles. En témoigne cette photo prise en janvier 2013. À droite, la façade totalement rénovée.

La Gare de Charleroi-Sud vue du pont de la Sambre il y a plus de 100 ans

D.R. - Am. C.

La façade de la gare de Charleroi-Sud n'a pas changé en plus d'un siècle

D.R. - Am. C.

Le Passage de la Bourse

Construit à la fin du 19e siècle, le passage de la Bourse est aujourd'hui intégré au centre commercial Rive Gauche. "Au début du 20e siècle, cette galerie fut un lieu culturel des plus importants. On y retrouvait l'ancien cinéma Trianon, le siège du périodique satirique en wallon El Créquion, le premier music-hall de Charleroi, le Monico...", rappelle le site internet charleroi-decouverte.be.

Rien - ou presque - n'a changé dans ce passage, où des fantômes de 1924 nous contemplent.

 

D.R. - Am. C.

Le kiosque sur la place verte

Place verte, Place du Sud, Place Albert Ier... L'endroit a souvent changé de nom... et de visage. A gauche, le kiosque supprimé au début du 20e siècle. A droite, la version actuelle. 

D.R. - Am. C.

Le boulevard Tirou et les colonnades

Détruites en 2015, les colonnades se dressent encore fièrement sur cette photo d'après-guerre. Là encore, Rive Gauche est venu "manger" une partie des anciens bâtiments.

D.R. - Am. C.

Le boulevard Jacques Bertrand dans les années 70

Nous sommes sur le boulevard Jacques Bertrand, qui n'est autre que le parolier de la chanson "Pays de Charleroi". En 1972, on y trouve plusieurs lignes de tram qui ont disparu aujourd'hui. En arrière-plan, les maisons ont été remplacées par un immeuble des mutualités Solidaris et par l'Institut Saint-Joseph.

Tom Burnham - Am. C.

La place du Manège et le beffroi de l'hôtel de ville

La Place du manège était déjà un parking à l'époque de cette photo non datée. On y voit l'imposant beffroi de la ville. Inauguré en 1936 et haut de 70 mètres, il relève de la prouesse architecturale. Comme le précise charleroi-découverte.be, "le terrain devant accueillir le nouvel édifice est composé principalement de schiste ; des veines de charbon traversent également le sous-sol. Une importante assise en béton armé et l'utilisation de vérins hydrauliques furent nécessaires afin de supporter et de stabiliser les 4.000 tonnes du seul beffroi".

D.R. - Am. C.

Sujet JT du 01/09/2017: inauguration des nouveaux locaux de la RTBF à Charleroi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK