Philippe Dulieu devient le nouveau procureur du Roi de Liège

Philippe Dulieu devient le nouveau procureur du Roi de Liège
Philippe Dulieu devient le nouveau procureur du Roi de Liège - © Belga, archive

Ce mercredi est une journée importante pour la justice liégeoise. C'est aujourd'hui, en effet, que le nouveau président du tribunal de première instance, Philippe Glaude, et le nouveau procureur du Roi, Philippe Dulieu, prêtent serment. Au-delà des changements de personnes, il faut surtout épingler une modification de la taille du territoire sur lequel ces magistrats interviennent.

A partir de ce mercredi, les Liégeois, les Verviétois et les Hutois vont dépendre du même procureur, et du même "grand" tribunal. Les Germanophones et les Eupenois, eux, restent à part. Mais à ce détail près, l'arrondissement judiciaire devient à dimension provinciale. C'est le sens de la réforme de la justice. Il s'agit de rationaliser, dans l'espoir de réaliser des économies d'échelle. Mais c'est une révolution: les magistrats, dits inamovibles, vont devenir mobiles. Ils vont pouvoir se spécialiser, et ils vont devoir se déplacer partout dans la zone.

Ce principe s'applique également aux juridictions comme le tribunal du travail et le tribunal de commerce, dont les chefs de corps doivent également prêter serment ce mercredi. Sauf que là, le ressort est encore beaucoup plus vaste: il s'étend jusqu'au namurois, à la Famenne, aux Ardennes luxembourgeoises. Or, dans les matières économiques et sociales, les différences géographiques sont très prononcées. La lutte contre la main d’œuvre clandestine, ou l'aide aux entreprises, ne se conçoivent pas à l'identique dans une ville ou dans les campagnes. Les priorités ne sont pas les mêmes.

Lisser, harmoniser, mais dans le respect des particularités, c'est le défi de la "nouvelle justice" liégeoise qui devient la plus vaste du royaume.

Michel Gretry

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK