Peste porcine: la démonstration de force des forestiers gaumais ce mercredi à Namur

Une cinquantaine de forestiers bloquent l'un des ronds-points du centre-ville de Namur
Une cinquantaine de forestiers bloquent l'un des ronds-points du centre-ville de Namur - © RTBF

Ils sont venus avec des grues et des engins de débardage... sous les fenêtres du cabinet du Ministre René Collin. Une cinquantaine de forestiers ont bloqué ce mercredi matin l'un des ronds-points du centre-ville de Namur. Un coup de force pour dénoncer la situation vécue par leurs entreprises dans le sud de la province de Luxembourg. Ces forestiers ne peuvent plus travailler dans certaines zones touchées par la peste porcine africaine. Ils n'ont donc plus accès facilement à leurs parcelles forestières, leur principal gagne-pain. "Clairement, on a des problèmes de trésorerie puisqu'on a pour deux millions d'euros de bois bloqué dans la zone noyau et tampon", explique Jean-louis Bodart, de la société Gaume-bois et réprésentant des forestiers gaumais? Les forestiers demandent des garanties pour qu'un budget soit débloqué en vue d'indemniser le secteur comme d'autres l'ont obtenu, les éleveurs de porcs par exemple. Des forestiers qui se sentent doublement sanctionnés : non seulement ils ne peuvent accéder à leur parcelles et s'occuper de leurs arbres sains mais en plus ils ne peuvent pas non plus s'occuper de leur arbres malades...Les épicéas gaumais sont touchés en masse par le scolyte, cet insecte dont les larves ravagent les résineux de nos forêts. Il y urgence à agir disent-ils

Une rencontre était prévue en cours de matinée avec le chef de cabinet du Ministre wallon de la Forêt et de l'Agriculture (René Collin étant retenu à une réunion européenne à Bruxelles... sur la crise de la peste porcine). du côté du cabinet du ministre, on précise que les forestiers ne sont pas abandonnés. Un cadastre a été établi et un mécanisme d'indemnisation va être mis en place, promet-on. On rappelle cependant que la lutte contre la peste porcine africaine reste la priorité...tant que le risque de propagation est là, il est trop risqué de s'aventurer dans les zones interdites.

Le blocage du rond-point a provoqué de gros embarras de circulation du côté du Grognon, du Pont des Ardennes et du pont de Jambes . 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK