Péruwelz: une nouvelle station-service CNG accessible sur le parc d'activités économiques Polaris

La première pompe de Gaz CNG en Wallonie avait été inaugurée à Tournai en 2015
La première pompe de Gaz CNG en Wallonie avait été inaugurée à Tournai en 2015 - © Belga - David Stockman

Située à l’entrée du parc d’activités économiques POLARIS et à proximité de la sortie 29 de l’autoroute E42, la nouvelle station CNG est une station Enora (*) destinée à la fois à une clientèle locale et aux utilisateurs de passage. 

Depuis 2014, le nombre de conducteurs roulant en Belgique au CNG, ou gaz naturel comprimé, est passé de 650 à 22.000 mais l’offre est différente selon la localisation puisque, sur les 140 stations disponibles en Belgique, cent se situent en Flandres et quarante en Wallonie. 

Pourquoi le CNG ?

"Rouler au gaz naturel permet de réduire l’empreinte environnementale de déplacements motorisés, souligne IDETA, l’Agence Intercommunale de Développement du Tournaisis, dans son communiqué, "Le CNG est en effet un carburant plus propre, avec jusqu’à 16% de CO2 en moins et une réduction significative des émissions de particules fines (77%) et de Nox (90%). Son prix au km peut être jusqu’à deux fois moins élevé que celui d’un moteur diesel ou à essence ".

 "Grâce au partenariat avec son fournisseur de gaz Engie, 25% du gaz livré à la station de Péruwelz sera issu d’une filière de production de biométhane produit à partir de 100 % de déchets organiques" précise le communiqué

"Depuis le 1er octobre 2020, nos clients B2B peuvent faire le choix de livraisons de CNG incluant de 25 à 50 % de biométhane", souligne Olivier Bontems, Administrateur délégué de la société Enora, "Avec cette nouvelle station, nous franchissons un pas supplémentaire en offrant à tous les usagers le bénéficie du gaz vert."

Les perspectives

À l’horizon fin 2023, Enora indique avoir pour objectif de couvrir toutes les livraisons de CNG dans ses stations avec 25% de biométhane issu des filières de traitements de déchets organiques. "La transition sera progressive car le prix du gaz vert est encore supérieur à celui du gaz fossile. À ce stade, nous souhaitons préserver l’avantage économique pour l’utilisateur par rapport au diesel. Nous espérons que demain ce "surcoût", vertueux d’un point de vue environnemental, pourra être pris en compte, par exemple fiscalement. Notre objectif est d’avoir une offre 100% bioCNG d’ici 2025 afin d’affirmer la place des véhicules au CNG dans la nouvelle vision du Gouvernement fédéral pour les voitures de société neutres en carbone." conclut Olivier Bontems. 

Après celle de Péruwelz, Enora indique qu’elle complètera son offre CNG avec la station Leuze Europe qui est en chantier.

 

(*) Fruit d’un partenariat public-privé rassemblant deux acteurs belges majeurs de l’énergie – le distributeur de carburants G&V Energy Group et l’énergéticien Engie – ENORA exploite aujourd’hui seize stations, dont douze en Wallonie et quatre en Wallonie picarde.  Basée à Tournai, la société y a inauguré en avril 2015 la première station CNG du territoire wallon

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK