Péruwelz: Maryam, un exemple parmi d'autres d'accueil d'un étudiant étranger

Plusieurs associations cherchent en ce moment des familles susceptibles d’accueillir des jeunes issus de partout dans le monde pour qu’ils vivent quelques mois en Belgique.

Parfois ces échanges entre la famille et le jeune réservent de belles surprises. Comme Anne-Sophie Mattez, elle a trois enfants et, cette année, elle a décidé d’en accueillir un quatrième. Elle s’appelle Maryam, elle est arrivée d’Egypte depuis 8 mois maintenant. Le choix du pays d’origine de Maryam n’est pas un hasard "J’avais vraiment demandé un musulman, souligne la mère de famille, parce que nous n’avons pas le même regard qu’eux sur les choses, je ne voulais donc pas que mes enfants soient braqués sur des on dit, sur des choses qu’on ne connaît pas".

Maryam a 18 ans, elle effectue cette année une deuxième rhéto en Belgique. Au fil des mois elle a pu apprendre le français et découvrir la culture belge. Mais la jeune fille a surtout tissé des liens impérissables avec sa famille d’accueil. "Pour moi, Anne Sophie est à la fois une deuxième maman, une amie et une grande sœur, confie Maryam, grâce à elle j’ai appris de nouvelles choses, je voudrais bien vivre toute ma vie comme étudiante d’échange, je vois les choses d’une autre manière avec un autre point de vue.  Par exemple en histoire: quand on, étudie ici la première guerre mondiale on la voit du point de vue européen et c’est un point de vue totalement différent de celui que l’on étudie en Egypte".

C’est la quatrième fois qu’Anne-Sophie Mattez accueille un enfant étranger. Elle est restée en contact avec tous ceux qui ont précédé Maryam.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK