Personnes âgées: des ateliers d'équilibre qui permettent aussi de créer du lien social

Personnes âgées: des ateliers d'équilibre qui permettent aussi de créer du lien social
Personnes âgées: des ateliers d'équilibre qui permettent aussi de créer du lien social - © RTBF

On l’a parfois oublié, mais l’actualité nous l’a rappelé ces derniers mois, l’accompagnement des personnes âgées est un véritable enjeu de santé publique. A Schaerbeek, la maison médicale Jean Jaurès organise depuis 2016 des ateliers d’équilibre et de marche pour les seniors encadrés par des kinésithérapeutes. Objectif : éviter les risques de chute et maintenir l’autonomie. Mais pour les participants, souvent isolés, c’est aussi un lieu de socialisation. Après 3 mois d’arrêt en raison du confinement, ces ateliers viennent de reprendre, pas encore en salle, mais en plein air dans le parc Huart Hamoir.

On s’adapte parce que c’était quand même important de reprendre après toutes ces semaines d’arrêt

Renforcement musculaire, flexion de hanche et de genou, parcours d’équilibre. Les exercices s’enchaînent pour Dominique, Madeleine, Christine et Rocco, sous la houlette d’Anne Sophie Libert, la kiné. " Avant on faisait ça à l’intérieur, maintenant on fait ça dehors comme ça, on peut garder nos distances. On a tous un masque. Et on utilise tout ce que les parcs aux alentours nous offrent. Avec évidemment les bancs pour s’asseoir, les arbres pour se tenir, les petits rebords de trottoirs pour travailler l’équilibre comme sur une poutre. On s’adapte parce que c’était quand même important de reprendre après toutes ces semaines d’arrêt. Ils font des exercices à la maison, je pense, mais pas autant que lors de ces ateliers ".

Sortir de l'isolement et créer du lien social

A 70 et 80 ans passés, Christine et Madeleine n’ont pas hésité une seconde à revenir. " Franchement, ça fait du bien, ça nous manquait " dit la première. " Vous avez vu, on a une distance d’environ un mètre cinquante entre nous. Mais il y a un sourire, il y a deux trois mots échangés. Et ça c’est déjà énorme. En plus de l’aspect physique et physiologique évidemment " explique la seconde.

De son côté, Rocco travaille son équilibre sur une petite bordure. Depuis le début du confinement jusqu’aujourd’hui, il n’a quasiment croisé personne. " J’ai de la famille à Anderlecht et à Molenbeek mais je ne suis pas encore allé jusque-là. J’ai encore un peu peur, comme tout le monde. Ma première sortie, c’était pour aller au magasin et puis je viens ici, une fois par semaine, pour faire un peu de gymnastique. C’est chouette de revoir des gens parce que sinon à la maison, c’est toujours la TV. Et on ne sait pas rester toute la journée devant la TV ".

C’est la raison pour laquelle la maison médicale a voulu relancer au plus vite ces ateliers. " Pour la plupart, ce sont des personnes très isolées. C’est pour ça qu’on a jugé important de remettre sur pied ces activités dès que possible en les adaptant à l’extérieur. Au-delà du bénéfice de ces séances en termes de motricité et d’autonomie, cela permet à ces personnes de sortir de chez elles " souligne Charlotte Allardin, responsable de projet de santé à la maison médicale Jean Jaurès.

Mieux dans son corps, mieux dans sa tête. L’équilibre est aussi physique que psychique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK