Les perquisitions menées à Namur ne visent pas Maxime Prévot, confirme le procureur du Roi

Trois perquisitions ont été menées à la Ville de Namur, au cabinet ministériel de Maxime Prévot ainsi qu'au domicile de Philippe Buelen, a confirmé le procureur du Roi Namur sans pour autant citer le nom de la personne concernée.

La police a perquisitionné mercredi au cabinet du ministre wallon Maxime Prévot. C'est plus particulièrement le chef de cabinet du ministre, Philippe Buelen, qui est visé par ces devoirs de justice. Les enquêteurs s’intéressent au rôle que Philippe Buelen aurait joué dans le  projet de rénovation du casino de Namur, pour lequel une demande de permis a été introduite auprès des services de la Ville. Les policiers ont aussi perquisitionné au service "Permis environnement" de la ville de Namur.

Une demande de permis d'environnement pour le casino est actuellement à l'examen et devrait faire l'objet d'une décision dans les semaines qui viennent. Il s'agit d'un très gros dossier: un nouvel hôtel, des parkings et une rénovation en profondeur des installations existantes, le tout pour plus de 17 millions d'euros d'investissement, assuré par le groupe Ardent (Circus).

Le chef de cabinet de Maxime Prévot visé

Dans ce contexte, la révélation il y a quelques semaines de la position de Philippe Buelen explique probablement les perquisitions (le Parquet a refusé de commenter l'information). Jusqu'en juillet 2014, Philippe Buelen était conseiller du bourgmestre de Namur avant de suivre Maxime Prévot au gouvernement de la Région wallonne. Mais le premier janvier 2014, Philippe Buelen est aussi devenu administrateur de l'entreprise Immo Circus Wallonie, qui fait partie du groupe Ardent, concessionnaire du Casino de Namur.

Dans la tourmente de l'affaire Publifin, Philippe Buelen a renoncé à plusieurs mandats, à la Sofico, à la SRIW, à la Sowalfin, et chez New Win, une filiale du groupe Nethys. Il a aussi démissionné de son poste d'administrateur chez Immo Circus. Sans doute un peu tard au yeux de la justice namuroise qui veut maintenant vérifier si le dossier d'extension du casino de Namur n'est pas entaché d'irrégularités.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK