Permis unique suspendu pour la future sucrerie de Feluy

Permis suspendu pour la nouvelle sucrerie de Feluy
Permis suspendu pour la nouvelle sucrerie de Feluy - © RTBF

La commune de Seneffe a finalement introduit un recours contre le permis unique délivré le mois dernier pour implanter une nouvelle sucrerie dans le zoning de Feluy. Les autorités communales soutiennent le projet mais elles voulaient des précisions sur certains points de la part de la Coopérative des Betteraviers Transformateurs qui va gérer la sucrerie. Des précisions mais aussi des garanties concernant notamment le charroi, le captage d'eau ou encore les nuisances olfactives que la nouvelle usine pourrait générer. "Le projet est très intéressant au niveau économique, social et environnemental mais nous devons aussi avoir toutes les garanties que ce projet ne se fera pas au détriment de la qualité de vie des habitants de Seneffe et des petits villages environnants", déclare Manel Rico Grao, l'échevin de l'environnement de Seneffe. "Nous avions des questions sur le passage des camions interdit à Feluy, Arquennes et Familleureux mais autorisé à Petit-Roeulx. Quant au centre-ville de Seneffe, il y est limité mais sans autre précision. Concernant le captage d'eau, la sucrerie sera située juste à côté du site de BASF, un site industriel potentiellement pollué. Or, la coopérative voudrait creuser un puits et nous craignons une pollution de la nappe phréatique. D'autant qu'un raccordement peut se faire via l'IDEA, l'intercommunale de développement économique et d'aménagement", explique l'échevin. Quant aux odeurs, la commune souhaitait mener des contrôles plus poussés les deux premières années. "Nous avons essayé de parvenir à un accord avec la Coopérative sur ces différents points, malheureusement, cela n'a pas été possible." La commune a donc introduit un recours qui suspend le permis unique. Mais elle ne ferme pas la porte pour autant. "Notre porte reste ouverte, nos gsm allumés. Notre volonté n'est pas d'introduire un recours pour bloquer un projet. On veut juste l'améliorer dans l'intérêt de tous les citoyens et dans l'intérêt aussi de la sucrerie", termine Manel Rico Grao.

Du côté de la Coopérative des Betteraviers Transformateurs, on estime que la commune de Seneffe a été un peu trop loin dans certaines exigences, en durcissant certaines conditions. Mais on ne se décourage pas  non plus. "Ca ne ralentit pas le projet car on avait planifié de possibles recours", nous dit Benoît Haag qui coordonne ce projet pour la Coopérative. "Nous allons reprendre le dialogue et tout faire pour aboutir à un accord". En attendant, ce recours suspend le permis unique. Si les deux parties n'aboutissent pas à un compromis, c'est le ministre wallon de l'environnement qui tranchera. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK