Permis unique délivré pour l'aménagement du site de la Confluence à Namur

L'objectif du projet Confluence est d'aménager l'esplanade du Grognon, à Namur, afin d'y faire un lieu piéton, convivial et ouvert sur la Meuse.
L'objectif du projet Confluence est d'aménager l'esplanade du Grognon, à Namur, afin d'y faire un lieu piéton, convivial et ouvert sur la Meuse. - © DR

Le permis unique - urbanisme et environnement - visant l'aménagement de futur site de la Confluence a été attribué le 20 avril à l'association Graeve-Nonet-Duchêne ainsi qu'à deux bureaux d'architectes et plusieurs paysagistes, professionnels de la mise en lumière, a indiqué mercredi la ville de Namur par voie de communiqué. L'objectif est d'aménager l'esplanade afin d'y faire un lieu piéton, convivial et ouvert sur la Meuse.

En décembre 2016, le collège communal de Namur annonçait attribuer le concours de l'aménagement de la Confluence à l'association momentanée de De Graeve-Nonet-Duchêne avec les bureaux d'architecture 3XN (Copenhague) et Bee Architects (Namur), JNC International pour les paysages, Arcadis pour les techniques spéciales et la stabilité, Lateral Thinking Factory pour l'innovation et Radiance 35 pour la mise en lumière. Le 20 avril 2018, le permis unique a finalement été délivré conjointement par le fonctionnaire délégué et le fonctionnaire technique. Une avancée qualifiée de "majeure" par la collège communal. Parmi les aménagements prévus, celui du bâtiment baptisé "NID" pour Namur Intelligente et Durable, à savoir un "lieu d'innovation et d'expérimentation pour la ville de demain avec un espace polyvalent, mais aussi, au niveau des quais, un restaurant avec terrasse sur le confluent".

L'aménagement du site de la Confluence s'inscrit dans le projet "Namur Innovative city lab". La sélection de ce projet au niveau européen a permis d'obtenir des fonds d'un montant d'environ 26 millions d'euros. Pour la rénovation du port numérique et de l'esplanade, un budget de maximum sept millions d'euros était prévu par la Ville, le FEDER et la Wallonie.

Les travaux visant l'aménagement du site devront s'inscrire dans le planning général des différents chantiers, puisqu'ils sont intimement liés au projet de parking souterrain et à la modification des voiries. La fin du chantier est prévue pour fin 2020.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK