Permis accordé pour un nouveau parc éolien à Gembloux et La Bruyère

Le ministre Henry vient de délivrer le permis pour huit nouvelles éoliennes entre Gembloux et La Bruyère
Le ministre Henry vient de délivrer le permis pour huit nouvelles éoliennes entre Gembloux et La Bruyère - © Flickr - Alexandre Prévot

Le ministre wallon Philippe Henry vient de délivrer un permis unique aux promoteurs d'un projet éolien situé sur les communes de Gembloux et La Bruyère. Un nouveau parc dans une région qui n'en manque pas. Une décision qui en réjouit certains mais qui en crispe d'autres.

Le projet dont il est question est situé à cheval sur les communes de Gembloux et de La Bruyère. Il s'agit de huit éoliennes que veut implanter un gros promoteur privé associé à deux coopératives.

Ces éoliennes pourraient couvrir les besoins en électricité d'environ 9500 ménages. Mais c'est la loi du genre, il y a les "pour" et il y a les "contre". Ils se déchirent sur les questions habituelles, comme les nuisances sonores ou l'impact environnemental et paysager, dans une région où l'on connait les éoliennes.

A Gembloux, La Bruyère mais aussi à Perwez, Chastre, Walhain ou Fernelmont, il y en a déjà plus d'une vingtaine installée et près d'une cinquantaine en gestation ou en projet.

Dans ce dossier-ci, il y a eu des avis favorables, notamment du Conseil wallon de l'environnement et du développement durable, ou de certaines branches de l'administration wallonne. Il y a eu aussi des avis négatifs des autorités communales concernées, des fonctionnaires technique et du délégué de la Région wallonne. Des avis négatifs saisis de trois recours des différents promoteurs.

Le ministre de tutelle a donc tranché en faveur de ce parc éolien. Une étape importante mais très probablement pas la dernière. Les riverains qui s'opposent au projet et les communes de Gembloux et la Bruyère devraient en effet introduire à leur tour des recours, cette fois devant le Conseil d'Etat. 

 

Rudy Hermans

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK