Perchepai: 20 personnes s'opposent à la construction d'un parc éolien

A Perchepai, 20 personnes s'opposent à la construction d'un parc éolien.
A Perchepai, 20 personnes s'opposent à la construction d'un parc éolien. - © Bia-bouquet

Jeudi 16 mai dernier, des citoyens de la région de Neufchâteau ont organisé une réunion. Une vingtaine de personnes se sont montrées opposées à la construction d'un parc éolien, entre Neufchateau, Semel et Tournay, au lieu dit du Perchepai.

Le projet éolien de Neufchâteau ne plait pas à tout le monde. L'enquête publique s'est terminée hier. Un moment clé où la population pouvait donner son avis sur le projet. Une vingtaine de personnes se sont opposées à la construction du parc éolien.

D'aucuns s'inquiètent de cette implantation à environ 700 mètres de leur maison. Ils s'interrogent sur leur qualité de vie, leur santé, mais aussi sur les répercussions sur la valeur des biens immobiliers.

Pour répondre à leurs questions, ils ont invité Anne Paye de l'association "Vent de raison". Une association citoyenne sceptique sur l'utilité et le financement de l'énergie éolienne en Wallonnie :

"On observe, on écoute, on réfléchit et on pose les bonnes questions. La première question est fondamentale : les éoliennes sont-elles utiles au niveau climatique et écologique ? Nous aimerions une réponse, mais il n'y a pas d'étude qui mesure le CO2 réellement économisé par l'éolien wallon.

Tant qu'il n'y a pas de réponse, nous ne pouvons que mettre en doute le coup astronomique que cela va coûter aux wallons. En terme de certificats verts, puisque pour chaque mégawattheure éolien produit, un certificat vert de 65 euros garanti par la Région Wallonne, pendant 15 ans, est donné au promoteur. Si le gouvernement wallon veut installer 4 500 gigawattheures éoliens, on va arriver à un coût sur 15 ans, en terme de certificats verts, de 4 400 000 000 d'euros, pour les citoyens wallons."

La commune de Neufchateau prendra position après la fin de la consultation publique. Après avoir pris en compte les réclamations de ses citoyens, assure le bourgmestre Dimitry Fourny, qui rappelle que le parc éolien est prévu sur des terrains privés, et qu'aucune voirie communale n'y mène.

Anaïs Stas, Christine Pinchart

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK