Pénurie d'électricité : pourquoi Bruxelles n'est quasiment pas concernée par le plan de délestage ?

Avec les nombreux réacteurs nucléaires à l’arrêt, on risque cet automne et cet hiver une pénurie d'électricité. Alors que va-t-il se passer ? Si la consommation dépasse la quantité d'électricité disponible, il faudra délester. Autrement dit, couper le courant dans certaines zones du pays pour éviter le blackout. A une petite exception près, Bruxelles n'est pas concernée par ce délestage.

Clients prioritaires

Dans leur plan de délestage, les autorités fédérales ont déterminé un certain nombre de clients prioritaires qui seront préservés : les hôpitaux, les prisons, les dispatching police/pompiers et quelques grandes institutions. Or à Bruxelles, ces clients prioritaires sont nombreux et répartis un peu partout sur le territoire de la Région. " Ces clients prioritaires sont alimentés via les câbles qui passent dans les rues " " explique Philippe Massart, le porte-parole de Sibelga, le gestionnaire du réseau d’électricité à Bruxelles.  " Ils n’ont pas des câbles qui leur sont dédicacés. Ça veut dire que si je veux alimenter par exemple l’hôpital Saint-Pierre, hé bien d’office tous les clients du quartier autour de l’hôpital sont alimentés. Parce qu’on ne peut pas faire passer l’électricité que pour Saint-Pierre ". Bref en alimentant les clients prioritaires à Bruxelles vous alimentez de facto la totalité des ménages bruxellois

Deux exceptions

A deux exceptions près. A Uccle, d'abord, dans le quartier Fort-Jaco/Prince d'Orange. " Une vingtaine de rues sont encore dépendantes d’un point de fourniture Elia (le gestionnaire du réseau d'électricité à haute tension en Belgique, ndlr) qui est situé sur le territoire de la Région flamande à Rhode-Saint-Genèse. Or cette cabine fait partie d’une zone délestable dans le cadre du plan d’urgence fédéral ".

Auderghem est également impacté. Mais ici un seul et unique client risque de se voir privé d’électricité en cas de délestage. Il s’agit du concessionnaire de voiture Smart situé le long de la E411, juste à côté de la frontière linguistique. Lui aussi est alimenté par un poste situé en Flandre.

Si les bruxellois sont très peu concernés par ces éventuels délestages, ils seront par contre tenus de participer à l'effort pour limiter leur consommation et faire en sorte qu'on ne doive pas en arriver à ces coupures de courant programmées.

Le Mode d'Emploi : comment fonctionne le délestage ?

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK