"Pays Noir", "Sons of Barakis" : Charleroi, c'est tendance

Mochélan Zoku sous la statue de Jules Destrée à Charleroi
4 images
Mochélan Zoku sous la statue de Jules Destrée à Charleroi - © Sarah Heinderyckx

Quelques slogans pour un véritable phénomène. Ça bouge dans le milieu artistique carolo, qu'il soit musical ou pictural. Les jeunes artistes sont fiers de leur ville, de nouveaux lieux culturels leur donnent un espace pour s'exprimer et les t-shirts à l'effigie de Charleroi se vendent comme des petits pains.

Mochélan est un chanteur, slammeur et rappeur carolo surtout connu pour son spectacle Né poumons noirs, sur la ville de Charleroi, qui a beaucoup tourné en Belgique et ailleurs. Aujourd'hui, il revient accompagné de trois musiciens pour un nouvel album, Image à la pluie, qui sort le 22 novembre. Le groupe reste très attaché à ses racines. Pour Mochélan, la ville de Charleroi a beaucoup évolué, devenant un lieu underground à la mode où beaucoup de choses se passent.

Des soutiens culturels

Le groupe est soutenu depuis deux ans par le théâtre de l'Ancre et l'Eden, deux institutions culturelles sans lesquelles il ne serait sans doute pas où il est aujourd'hui. Un soutien primordial qui aide ces jeunes carolos et bien d'autres à faire leur place.

Une boutique textile 100% carolo

Depuis peu, l'Eden a ouvert une boutique de textiles mettant à l'honneur l'identité carolo. Le concept fait un carton : 2.000 pièces vendues rien qu'au mois de septembre. Parmi les plus recherchés, le t-shirt Sons of barakis en référence à la série américaine Sons of anarchy. Une façon de faire de l'humour et de détourner les clichés avec dérision.

Les responsables du centre culturel ne font aucun bénéfice et reversent les ventes directement aux créateurs. Pour eux, le succès de la boutique est le reflet d'une vraie émulation carolo. Cela montre que la culture peut contribuer fortement au redressement de la ville.

De nouveaux lieux pour s'exprimer

De nouveaux lieux dédiés à la culture ont également fait leur apparition à Charleroi. C'est le cas de Chez Raoul, un entrepôt devenu incontournable ces derniers mois. Deux marchés de créateurs y ont déjà attiré beaucoup de monde, ainsi que le tout premier salon artistique de Charleroi.

Que ce soit en peinture, en design ou en musique, de nombreux jeunes artistes carolos sont fiers de leur ville. Fiers aussi de contribuer au changement de son image.

Sarah Heinderyckx

Ci-dessous, retrouvez notre reportage en vidéo

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK