Pauzzzz, le bar à siestes, envisage l'ouverture d'un deuxième espace à Bruxelles

Le bar à siestes de Bruxelles a ouvert ses portes en novembre 2014.
Le bar à siestes de Bruxelles a ouvert ses portes en novembre 2014. - © Youtube

Pauzzzz, le premier bar à siestes de Bruxelles ouvert en novembre 2014 rue Belliard planche sur l'ouverture d'un deuxième espace. Un projet qui pourrait voir le jour en 2018, dans des quartiers à forts passages comme le Midi, le Nord et Louise. En attendant, le but des gestionnaires de Pauzzzz est de faire connaître le bar de la rue Belliard et de poursuivre les collaborations avec les entreprises, les services publics et les écoles.

Entre cinq et quinze clients par jour

Reste qu'en un peu plus de deux ans, le bar à siestes a atteint sa vitesse de croisière. "Le plus dur est derrière nous", confesse auprès de la RTBF Najat Bouzalmad, l'initiatrice du projet avec Gaëtan Oversacq. "Nous sommes assez contents des résultats et nous pouvons compter sur une clientèle fidèle." Des employés issus des administrations locales et européennes toutes proches ou des entreprises privées du quartier Cinquantenaire/Schuman. Les utilisateurs des installations de Pauzzzz sont également des patients envoyés par des kinésithérapeutes.

"Aujourd'hui, globalement, nous enregistrons entre cinq et quinze clients par jour", ajoute Mme Bouzalmad. "Avec une préférence pour les massages." Parmi cette clientèle, les hommes sont plus demandeurs de siestes et les femmes de massages au moyen des équipements dernier cri. "Même s'il s'agit en fait de siestes massantes." La durée d'une séance est en moyenne de 30 minutes (avec un minimum de 15 minutes et un maximum de 45). Prix: de 7 à 25 euros la séance. Des formules plus élaborées existent aussi. La clientèle a également son créneau préféré: entre 13 h et 15 h majoritairement, après le lunch de midi.

"Nous ne voulons pas être le Quick de la sieste"

En tout cas, le concept semble s'imposer dans la capitale. "Les personnes sont en demande mais le concept de sieste n'est pas dans nos traditions. C'est un véritable changement de mentalité. Il faut admettre qu'avec la présence des administrations européennes dans le quartier, cela a aidé, notamment avec la présence de fonctionnaires venus de pays méditerranéens où la sieste est une véritable institution.

Pauzzzz n'entend pas proposer des roupillons à la chaîne. "Nous ne voulons pas être le Quick de la sieste et qu'avec la demande, la clientèle soit obligée de faire la file." Pauzzzz souhaite continuer à offrir un service de qualité, presque sur-mesure.

D'où des projets de nouvelles ouvertures, toujours en gestation. En parallèle, Pauzzz poursuit ses projets en dehors de ses murs avec des formations à la détente, au sommeil. "Dans les écoles, nous proposons des ateliers de sensibilisation à l'attention des enfants sur le thème du cycle idéal du sommeil. C'est d'autant plus important que l'arrivée des tablettes et smartphones dans la chambre des enfants sont des éléments qui perturbent le sommeil et raccourcissent les nuits."

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK