Pauvreté: tomber malade peut tout faire basculer

Tomber malade peut faire basculer dans la pauvreté
Tomber malade peut faire basculer dans la pauvreté - © Flickr - genenvievethibodeau

La RTBF lance, ce jeudi, une opération de solidarité intitulée "la pauvreté pourquoi ?". Dans ce cadre, de nombreux témoignages comme celui de Nathalie, une Wavrienne de 39 ans. Elle a basculé dans la pauvreté suite à une maladie. Les frais pour se soigner ne lui permettent plus de nouer les deux bouts, chaque mois.

Atteinte d’une sclérose en plaques, Nathalie a failli être entrainée dans la spirale de la pauvreté. Si elle témoigne ce n’est pas pour qu'on s'apitoie sur son sort mais pour que l'on comprenne pourquoi, une maladie peut tout faire basculer : les frais médicaux ne permettent, parfois plus, de nouer les deux bouts.

Nathalie témoigne :

"Un jour j’ai eu des fourmis dans les jambes, je ne me suis pas inquiétée outre mesure mais ça s’est intensifié, donc je n’ai plus pu marcher. J’ai dû arrêter de travailler".

Elle ne touche plus que 55 % de son salaire. Avec ce revenu de remplacement, accordé par sa mutuelle, elle doit faire face aux dépenses quotidiennes normales mais aussi, celles liées a sa maladie.

"Je ne sais plus faire de gros efforts physiques donc j’ai une aide-ménagère. Il y a des médicaments qui sont remboursés, d’autres pas. Je dois faire de la kiné trois fois par semaine. C’est remboursé mais je dois quand même payer une petite partie".

Aujourd’hui, Nathalie n’est pas dans le "besoin" parce qu’elle est entourée par sa maman et un réseau d’amis. Mais c’est pour tout ceux qui n’ont pas cette chance, qu’elle a voulu témoigner.

 

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK