Patrick Van Der Elst, jusqu'au 30 avril, Galerie Rive Gauche à Namur

- © RTBF

Une expo de photos déroutantes, réalisées dans un parcours empirique, par un amoureux de la technique.

Patrick Van der Elst, photographe belge, est arrivé à la photographie naturellement, par plaisir, sans écolage. Enfant déjà, alors que la plupart se contente du mode automatique, il s'amuse à jouer avec les subtilités de l'appareil et les poses complexes, bercé dans sa passion par son oncle photographe. Portraits, souvenirs de voyages, paysages superbes, horizons infinis, mimiques et facéties d'enfants ont été immortalisés sur la pellicule pendant son adolescence et le début de sa vie d'adulte. Toujours dans une recherche de la photo idéale. Patrick est aussi un passionné de littérature et de mise en scène. Une mise en scène visible dans "Sélection naturelle", ou la femme couchée, indifférente sur un lit de piscine, attend que les bébés nageurs fassent eux-mêmes la preuve de leur résistance. Ou dans démocratie, où celui qui n'adhère pas à l'avis du plus grand nombre, ne sera pas épargné.

Anesthésiste au quotidien, plongé dans l'humain, il utilise pour ses portraits, des visages de bébés en caoutchouc, découpés au scalpel, ou rangés dans les armoires des salles d'opération. Une réalité qui sied bien à l'artiste.

Christine Pinchart

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK