Patients transférés, visites suspendues, opérations reportées... les hôpitaux de la région liégeoise se réorganisent

Les intempéries en province de Liège touchent également les hôpitaux de la région. Les établissements de soins ont réorganisé leur travail pour s'en sortir au mieux.

Du côté du CHU de Liège, plusieurs lieux ont été fermés: "Le site du Brull, dans le centre de Liège, restera encore clos ce vendredi et toutes les consultations prévues sont reportées. À Chaudfontaine et Esneux, les bâtiments ne peuvent pas non plus ouvrir leurs portes vu la situation géographique. Nous restons dans l'attente concernant le Centre logistique à Chénée qui est sous eaux", selon Louis Maraite, porte-parole du CHU.

Concernant les autres hôpitaux, l'organisation des tâches a été revue: "Au Sart-Tilman, les opérations et chirurgies électives non essentielles ont été reportées tandis que les consultations ont été maintenues sur les différents sites non concernés par les inondations, comme au CNRF de Fraiture". Une quinzaine de patients provenant d'autres hôpitaux ou centres concernés par les intempéries ont en outre été accueillis sur le site des Bruyères. Huit personnes l'ont été au Sart-Tilman.

Du côté de Huy, le CHRH est également impacté par les averses au niveau -1 de l'hôpital. "Nous avons perdu une cabine haute tension et donc des patients ont dû être transportés dans d'autres bâtiments du site", détaille le directeur médical Christophe Levaux. Le plan d'urgence hospitalier a été enclenché et les visites de jeudi et vendredi sont suspendues: "Tout ce qui pouvait être reporté l'a été. Notre équipe reste sur le pied de guerre et soudée durant cette période", ajoute-t-il.

Extraits de notre spéciale de 19h30:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK