Pas facile d'afficher son homosexualité dans certains quartiers de Bruxelles

Pas facile d'afficher son homosexualité dans certains quartiers de Bruxelles
Pas facile d'afficher son homosexualité dans certains quartiers de Bruxelles - © RTBF

On se souvient du buzz réalisé par la réalisatrice flamande Sophie Peeters "Femme de la rue" qui montrait le harcèlement des femmes dans certains quartiers de Bruxelles. Nos collègues de l'émission "Volt" la VRT ont voulu réitérer l'expérience mais en suivant cette fois-ci un couple de jeunes homosexuels, toujours dans les mêmes quartiers de la capitale. Conclusion: c'est aussi difficile pour un couple d'afficher son homosexualité que de vouloir s'habiller sexy pour une fille.

Quartier du midi, à Bruxelles, le même où Sophie Peeters se faisait insulter lorsqu'elle y habitait. Cette fois-ci, la caméra cachée (voir vidéo, ci-jointe) suit deux jeunes homosexuels qui se promènent simplement main dans la main ou dans les bras l'un de l'autre.

Au départ pas d'insulte, mais énormément de regards réprobateurs. Puis très rapidement, les premières moqueries, menaces ou insultes fusent même si certains défendent les deux gays. Ces derniers s'orientent vers le centre-ville. Capitale de l'Europe où visiblement l'homosexualité dérange aussi toujours.

L'homophobie est donc bien vivante à Bruxelles. Y compris chez les enfants qui, une fois la partie moquerie passée, passent aux menaces et au racket.

Alors n'a-t-on pas le droit à Bruxelles d'afficher son homosexualité ? De nuit, notre couple témoin se fait également interpeller. Mais heureusement, tous les jeunes rencontrés n'ont pas l'esprit aussi étroit.

En attendant la preuve est faite qu'en 2012, il ne fait pas bon afficher son homosexualité dans les rues de Bruxelles.

 

C.B. avec D. Dussein

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK