Pas évident de prendre le bus quand on est en chaise roulante

Théoriquement, 2/3 des bus de la Stib sont adaptés aux personnes en chaise roulante. Le chauffeur n'a qu'à appuyer sur un bouton et une rampe se déploie.

Nous avons fait le test avec Blandine à son arrêt. Elle a tenté de monter dans trois bus mais le système n'a jamais fonctionné, malgré la bonne volonté des chauffeurs. "Il m’a dit que cela ne fonctionnait pas. Il a pourtant appuyé sur le bouton mais cela n’a rien donné."

Le problème n'est pas neuf. Il y a quelques mois déjà, sur la même ligne, elle l'avait constaté sur dix bus d'affilée. "Généralement, les chauffeurs disent que c’est parce qu’on n’entretient pas assez le matériel. Un autre m’a une fois répondu que c’est parce qu’ils utilisaient trop souvent les rampes (rires). Du temps où je prenais le bus à pied, je n’ai jamais vu personne en chaise roulante monter dans le bus. On a l’impression que la Stib ne fait pas grand-chose. Ils disent qu’ils font des améliorations mais moi je ne les vois pas."

La Stib affirme en effet faire des efforts, mais ça prend du temps. "Le problème est connu, déclare Christian de Stryker (responsable accessibilité à la Stib). Je m’en suis d’ailleurs expliqué avec elle. Sur cette ligne-là, on a un taux de disponibilité qui est mauvais. Par contre, d’autres lignes sont nettement meilleures. Malheureusement, elle n’habite pas dans les quartiers où nous sommes occupés à développer."

Le seul conseil qu'il peut donner à la jeune fille est de prendre patience... 172 nouveaux bus vont arriver sur le réseau. Et ils seront équipés d'un système qui fonctionne, assure Christian de Stryker.

Geoffroy Fabré

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK