Pas de Welcome Spring Festival ? Bienvenue au Welcome Stream

Le festival est chaque année un événement incontournable à Louvain-la-Neuve
Le festival est chaque année un événement incontournable à Louvain-la-Neuve - © Photokot

Ce devait être l’événement de ce printemps à Louvain-la-Neuve et un des premiers festivals musicaux de l’année. Le Welcome Spring festival rassemble chaque mois d’avril une dizaine de milliers de festivaliers. C’est même le deuxième événement en termes de fréquentation après les 24 heures vélo dans la cité estudiantine. Comme les autres festivals et grands événements prévus d’ici la fin de cet été, il a été annulé. Mais le Kot-é-Rythmes, le kot à projet qui organise ce rendez-vous annuel, n’a pas voulu laisser tomber les artistes qu’il avait programmés. "On s’est dit qu’on allait rendre hommage au Welcome Spring et en même temps soutenir le monde culturel en lançant un festival en ligne", raconte Maxime Pollet, le président de l’asbl.

Les artistes en ligne rémunérés

C’est ainsi que ce mercredi soir, à l’heure où le public néolouvaniste devait applaudir toute une série d’artistes de la nouvelle scène musicale, une partie de ces musiciens proposeront des sets live en streaming depuis chez eux. Le bruxellois Maxence Lemaire et son projet électro Løyd sera de la partie. "Ce sera une sorte de DJ set en live. Dès qu’on a un ordinateur et un contrôleur pour piloter des sons, ça devient assez facile pour la musique électronique. Ce qui n’est pas le cas pour un groupe rock, par exemple, qui a besoin notamment de plusieurs micros. On m’a gentiment prêté une caméra go pro. Très vite j’ai su mettre ça en place", détaille-t-il. Le jeune artiste a vu plusieurs de ses dates annulées ou reportées, dont une prestation aux Francos de Spa. Ce set en streaming lui offre non seulement de la visibilité, mais aussi un revenu, car les organisateurs ont tenu à rémunérer les artistes qui joueront ce mercredi soir. "Si on organise un festival en soutien aux artistes, on ne peut pas ne pas les payer et leur demander de venir jouer bénévolement. D’autant que certains devaient jouer au Welcome Spring et ont vu leur contrat annulé. On a le soutien de l’UCLouvain Culture pour les rémunérer correctement", explique Maxime Pollet. Pour Løyd, ce cachet sera utile pour la poursuite de son projet artistique.

Des dons attendus

Les membres du Kot-é-Rythmes espèrent aussi que le Welcome Stream Festival permettra d’engranger des dons, qui seront reversés à une initiative de soutien aux artistes belges et aux labels indépendants, qui voient en ce moment leurs revenus fortement diminués. "Il y aura un lien sur notre page Facebook vers une page de donation. Pour les gens qui ne souhaitent pas faire de dons monétaires, il sera possible de faire un don en regardant une publicité", précise l’organisateur. Ce dernier n’a par contre aucune idée du nombre de spectateurs qui assisteront au festival derrière leur écran. Le Festival dans sa forme classique se prépare déjà pour l’année prochaine. Il fêtera sa trentième édition.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK