Pas de soupe au menu des prochaines plaines de jeux à Pont-à-Celles

Illustration
Illustration - © Belga - Etienne Ansotte

A Pont à Celles, aucune soupe ne sera servie aux enfants qui fréquenteront la plaine durant les vacances de Pâques. La commune a pris cette décision suite à une visite de l’AFSCA. L’agence fédérale pour la sécurité de la chaine alimentaire a rappelé les normes en vigueur en matière de conservation des denrées alimentaires. Normes actuellement impossible à garantir selon les autorités communales.

L’AFSCA exige qu’une soupe froide arrive et reste à une à température de 4° maximum. Pour les liquides chauds, il ne faut pas descendre en dessous de 60 degrés.

A Pont-à-Celles, l’attitude de l’AFSCA est jugée excessive par beaucoup. Mais, du côté de l’agence fédérale pour la sécurité alimentaire, on estime qu’il n’y a pas matière à débat. On y rappelle qu’il y a des régles strictes qui doivent être respectées. Et, en cas de manquement à ces règles, l’AFSCA peut faire fermer les cuisines pour 48 heures, ce qui est quand même un cas de figure très rare. Généralement, la personne ou l’institution reçoit un avertissement ou risque un éventuel procès-verbal et une amende. Cette amende peut souvent être levée si le contrevenant accepte de suivre une formation sur les règles d’hygiène à suivre.

Grégory Fobe

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK