Pas de McDonald’s à Rixensart : "Une victoire" pour les riverains

Cela fait déjà quelques mois que McDonald’s a introduit un recours pour son projet de restaurant au rond-point Paul Hanin à Rixensart, suscitant une forte mobilisation des riverains. Refusé par la commune puis par la fonctionnaire déléguée de la Région wallonne, c’est cette fois par le ministre de tutelle Willy Borsus que le projet a été refusé.

Pour les riverains, c’est un soulagement. "C’est une victoire. On est content par rapport au fait que la Région ait émis un avis négatif. On est satisfait de la décision finale à ce stade", explique Isabelle Remacle, une riveraine engagée contre ce McDonald’s.

Dès le début du projet, une dizaine de riverains se sont mobilisés pour manifester leur désaccord. "On est allé au marché de Rixensart le samedi pour faire signer notre pétition et on a créé une pétition en ligne. On a pas mal bougé", assure la Rixensartoise.

"On a aussi distribué des courriers dans toutes les boîtes aux lettres de Rixensart à pied. On a fait énormément. On a récolté 4000 courriers au total auprès de la commune, ce qui n’était jamais arrivé et qui a eu un certain poids pour une commune de 20.000 ou 22.000 personnes". Des groupes et des pages Facebook ont également été créés.

Isabelle Remacle pointe aussi un manque de consultation au début du projet. "Au départ, il n’y avait pas beaucoup de personnes au courant, c’est pour ça qu’on allait au marché. Beaucoup de gens étaient stupéfaits. On aurait voulu être consulté. Mais on est bien content que tout le monde ait suivi nos arguments, on avait bien préparé le terrain".

Case départ

La situation est revenue au point mort. Si les habitants de Rixensart saluent les différents avis négatifs, ils ne sont pas encore tout à fait sereins.

On s’attend à tout

"On s’attend à tout. On sera vraiment tranquille quand on saura que le projet est définitivement abandonné. Je ne sais pas comment McDonald’s va réagir. Il y a un coin dans notre tête où on se dit qu’il faut rester vigilant", avoue Isabelle Remacle.

A ce stade, il reste plusieurs possibilités dont un éventuel recours au Conseil d’Etat par la chaîne de fast-food ou la création d’un nouveau projet de restaurant à Rixensart. Ou un abandon pur et simple du projet. "Rien n’est décidé", commente Isabelle Verdeyen, porte-parole de McDonald’s Belgique. "On est encore au stade où on réévalue le dossier. C’est un refus récent, on prend le temps d’étudier et d’analyser les avis négatifs. On ne sait pas encore quelles seront les prochaines étapes".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK