Pas de bières belges à Bruxelles Les Bains: une déception pour beaucoup

Pas de bières belges à Bruxelles Les Bains: une déception pour beaucoup d'amateurs
Pas de bières belges à Bruxelles Les Bains: une déception pour beaucoup d'amateurs - © Tous droits réservés

C'est la conséquence du contrat d'exclusivité signé entre un grand sponsor et l'organisateur de l'événement estival. Un club d'amateurs de bières s'en offusque et en revendique la promotion des produits du terroir. Une promotion également souhaitée par de nombreux commerçants installés sur le site.

Dans une lettre ouverte envoyée aux organisateurs de Bruxelles Les Bains, un club bruxellois d'amateurs de bières s'est dit indigné de l'absence de bières belges sur le site, le long du canal. 

Pour le Président du club "Malt and Mout", les grands événements publics organisés dans la capitale doivent soutenir les produits du terroir, dont les bières belges. Et Michaël Gelender d'ajouter: "Nous appelons les organisateurs de Bruxelles Les Bains à trouver des solutions pour autoriser la vente de bières belges, très prisées par les visiteurs dont de nombreux touristes. Ce genre d'événement doit être l'occasion de vanter nos produits. Or, sur cet événement, seules 3 bières non belges sont autorisées; qui plus est, leur prix est imposé!"

Du côté des commerçants, on regrette aussi cette exclusivité exigée par le sponsor, un grand groupe brassicole néerlandais. "On pourrait quand même trouver un compromis pour permettre l'installation d'une paillotte réservée aux produits belges", dit un vendeur. "Ce serait très profitable à l'économie locale et au tourisme", ajoute une cliente de passage qui rappelle que la Ville va ouvrir un temple de la bière, dans la Bourse.

Du côté de l'organisation de Bruxelles Les Bains, on semble aussi regretter le contrat d'exclusivité exigé par le sponsor. "Nous voudrions pouvoir accueillir aussi nos bières", explique Olivier Mees, un des organisateurs. "Mais les grands groupes brassicoles sont très exigeants en négociation. Toutefois, nous ne fermons pas la porte aux producteurs belges. Une marge de négociation est toujours possible. Encore faut-il que les producteurs manifestent leur souhait d'être présents". Ce qu'ils ne manqueront pas de faire, pour autant qu'ils aient les épaules suffisamment solides pour sponsoriser un événement totalement gratuit.

JC Hennuy

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK