Partons à la découverte des grottes de Neptune et de ses richesses

Les grottes de Neptune, à Couvin... une escapade agréable par temps chauds mais aussi intéressante d'un point de vue géologique!
2 images
Les grottes de Neptune, à Couvin... une escapade agréable par temps chauds mais aussi intéressante d'un point de vue géologique! - © RTBF

Il fera plus respirable ce mercredi. "Enfin !", se diront sans doute certains… On prévoit en effet environ 25 degrés. Mais si vous cherchez malgré tout un peu de fraîcheur, voici peut-être une idée de sortie : les grottes de Neptune, à Couvin. Il y fait toujours la même température : 12 ou 13 degrés.

Une escapade agréable... mais aussi intéressante vu que les grottes renferment une histoire géologique passionnante, que nous raconte une guide dynamique, Sophie Rougiers.

"Ici, vous voyez un phénomène géologique assez particulier : un trou en forme de triangle. En wallon, on appelle ça un "adujoir". Normalement, on voit l’eau couler et disparaître en sous-terrain. Le terme géologique, c’est une "perte"…"

L’eau en question vient de la rivière juste à côté, l’Eau Noire. "Après avoir disparu, cette eau ressurgit à Nismes, trois kilomètres plus loin. On appelle ça la "résurgence"..."

En Wallonie, il existe à peu près 800 adujoirs mais celui-ci est l’un des plus gros : il fait trois kilomètres de long, peut-être plus… "On ne sait pas très bien l’estimer car après une centaine de mètres, l’eau disparaît dans un syphon et c’est trop étroit pour pouvoir la suivre. Ce que l’on sait par contre, c’est que la rivière prend deux heures pour aller à Nismes. Et cette partie-ci prend à peu près deux jours."

Sachez que les grottes de Neptune se visitent en partie en barque. Conseil : téléphonez avant, pour être sûr qu'il y ait assez d'eau.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK