Parlement bruxellois: un des premiers dossiers sera l'installation d'un médiateur régional

Parlement bruxellois: un des premiers dossiers sera l'installation d'un médiateur régional
Parlement bruxellois: un des premiers dossiers sera l'installation d'un médiateur régional - © THIERRY ROGE - BELGA

Le président du parlement bruxellois Rachid Madrane (PS) compte lancer, avec le bureau de l'assemblée, d'ici la fin de l'année, un appel à candidatures en vue de l'installation, d'un médiateur bruxellois, fonction dont la création avait été décidée à la fin de la législature précédente.

"Il me revient de faire aboutir ce dossier, en collaboration avec le parlement francophone bruxellois, ce que je compte faire avec d'autant plus de célérité que Bruxelles était la seule entité à ne pas encore disposer d'une telle institution", a déclaré M. Madrane, aussitôt réinstallé, comme le bureau, lundi matin, à l'occasion de la rentrée de l'assemblée bruxelloise.

Le président du parlement bruxellois a précisé que l'objectif était de faire en sorte que le médiateur ou la médiatrice puisse être installé au début de l'année prochaine. Le parlement a l'intention de soumettre un projet de budget à cet effet au gouvernement, pour l'année prochaine.

Le médiateur ou la médiatrice sera également chargé de cette mission pour les communes qui ne disposent pas d'un tel service.

Par ailleurs, Rachid Madrane a indiqué qu'il proposerait au bureau de développer au sein du parlement bruxellois un parlement jeunesse et un parlement des enfants, deux organes consultatifs de nature à informer les jeunes sur le fonctionnement des institutions, et à leur permettre de vivre de manière concrète le travail parlementaire. De telles instances peuvent également contribuer à endiguer la désaffection de la jeunesse à l'égard de la politique, a-t-il dit.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK