Parking de dissuasion: 10 000 places aux portes de Bruxelles d'ici 2019

Parking de dissuasion: 10 000 places aux portes de Bruxelles d'ici 2019
Parking de dissuasion: 10 000 places aux portes de Bruxelles d'ici 2019 - © Tous droits réservés

Le ministre bruxellois de la Mobilité Pascal Smet (SP.A) a présenté lundi au parlement la note stratégique de la Région pour la construction de dix mille places de parking de dissuasion d'ici 2019. Pour la députée Ecolo Céline Delforge, ces emplacements de parkings dissuasifs aux portes de Bruxelles favoriseront l'exode des Bruxellois vers la périphérie, rapportent les journaux de Sudpresse et le journal Le Soir mardi.

La note stratégique du gouvernement prévoit huit extensions de parkings, au Ceria (1200 places), rue de Stalle (1100), au parking C (3000 places), à Crainhem (1200), à la sortie de l'autoroute A12 Bruxelles-Anvers (1000), à l'UZ-VUB (500), à la gare de Berchem (500) et à Bordet.

Tous ces parkings seront reliés au centre-ville par une ou plusieurs lignes de la Stib.

Mais pour la députée Céline Delforge, "le réseau de la Stib est organisé selon une logique économique, et non de service public", soit pour les navetteurs, et non pour les Bruxellois.

" Je connais pas mal de Bruxellois qui déménagent en périphérie pas trop loin d’une gare où il y a une bonne desserte ferroviaire, affirme Céline Delforge. Ce sont des personnes qui viennent gonfler le flot de navetteurs. (...) On est vraiment en train d’alimenter un problème qui dure depuis des décennies et on fait un peu le contraire de ce qui se fait un peu partout ailleurs".

Ce plan alimenterait donc l’exode des Bruxellois vers la périphérie. L’hypothèse fait sourire le ministre de la mobilité. " Je crois que tout le monde hier au parlement a bien rigolé avec cette remarque, réplique Pascal Smet (…) Si les Bruxellois quittent Bruxelles ce n’est pas à cause d’un parking de 1000 places (…), c’est un peu ridicule de prétendre ça. (…) Les gens quittent Bruxelles pour des raisons de qualité de vie".

Les travaux devront commencer fin 2016.

Adeline Bauwin avec Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK