Parc à sangliers: laxisme des autorités wallonnes ?

Parc à sangliers : du laxisme des autorités wallonnes ?
2 images
Parc à sangliers : du laxisme des autorités wallonnes ? - © Tous droits réservés

La découverte d'un parc à sangliers en pleine zone de sécurité suite à la peste porcine continue à poser question. Un agent du département Nature et Forêt nous a confié anonymement : " Nous savons depuis 15 ans qu'un parc à sangliers existe à Tintigny. Plusieurs PV ont été dressés mais son propriétaire Guy Maréchal n’a jamais été condamné. Il a des amis de la justice qui viennent chasser sur ses terres. Il se sent intouchable ". Ce témoignage pose une question essentielle dans ce dossier de la peste porcine : les autorités wallonnes font-elles preuve de laxisme pour faire appliquer la loi en forêt ?

Ce parc à sangliers : c’est mon hobby depuis 20 ans

Le témoignage du propriétaire et représentant d'un groupement de chasseurs, Guy Maréchal est édifiant: alors que l'on redoute une épidémie de peste porcine, que des mesures très strictes ont été mises en place, le propriétaire défend son élevage de sangliers dans un bois à Tintigny en province de Luxembourg. Il rappelle n’avoir jamais été condamné par la justice.

Pour Guy Maréchal, pas question de voir un lien entre ces parcs et la peste porcine : "J'ai proposé pour faire taire toutes les rumeurs que l'on tue chaque semaine deux sangliers dans mon parc, et qu'on fasse les analyses pour voir non seulement s'ils sont malades mais pour que leur ADN prouve bien que ce sont des sangliers locaux".

Pourtant les questions persistent : ces abris à sangliers sont-ils en cause dans l'apparition de la maladie ? S'agit-il ici de sangliers importés ou nourris de façon inappropriée ?

Et à quoi peut bien servir ce parc si ce n’est pas pour alimenter les chasseurs en proies faciles ? "C'est mon jardin, se défend-il. Je peux quand même détenir 15, 20 sangliers dans mon jardin quand même ! Ce n'est pas une production, c'est un hobby ! C'est pour ma consommation personnelle "

Le ministre Collin demande un rapport

René Collin, ministre wallon de l’Agriculture était interrogé sur la situation par Thomas Gadisseux ce matin sur la Première. " J'ai demandé un rapport à l’administration. Il y a déjà eu des difficultés il y a de nombreuses années. Il faut que ce type de parc soit référencé au niveau de l’AFSCA et que ce soit à destination de la boucherie. Il faut vérifier tout ça et ça va être fait dans les heures qui viennent".

Pas de lien établi entre les parcs à sangliers et l’origine de la maladie

Sarah Pollet, magistrate au parquet d'Arlon relativise. "Au stade actuel , il n’y a toujours aucun lien entre le dossier "peste porcine, comment la peste porcine est arrivée ici ?" ou encore  "quelles infractions auraient été commises ?" et d’autres dossiers en cours concernant le fait qu’il y aurait des parcs à sangliers non-autorisés". La magistrate rappelle le secret de l’instruction. "Car il y a des enquêtes en cours. Point ".

Rappelons que plusieurs plaintes ont été déposées contre X pour retrouver l'origine du problème, et que l'administration wallonne a confirmé qu'un PV avait été dressé pour un enclos à sangliers situé en-dehors de la zone confinée. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK