Panne de chauffage de plusieurs semaines dans une école à Molenbeek

Les élèves de l'école n°9 de Molenbeek doivent s'habiller chaudement pour supporter le froid
Les élèves de l'école n°9 de Molenbeek doivent s'habiller chaudement pour supporter le froid - © Belga

Avec la chute des températures ces derniers jours, difficile de se passer de chauffage. Pourtant, à l'école communale n°9, à Molenbeek, il a bien fallu faire sans jusqu’ici. Le gaz est coupé. Toute la tuyauterie, vétuste, est en train d'être remplacée. Mais, depuis une semaine, depuis qu'il fait plus frais, certains parents s'inquiètent des conditions dans lesquelles sont dispensés les cours.

Un parent déplore: "C’est un peu embêtant, parce qu’il faut mettre deux, trois pulls aux enfants, le matin, avant d’aller à l’école, sinon, ils crèvent de froid. En attendant, ils font des travaux."

Les premiers problèmes datent d’avril. Plusieurs fuites de gaz sont alors détectées. Après avoir été colmatées en juillet et alors que l'installation est contrôlée, Sibelga repère d'autres fuites. Le diagnostic est sans appel: c'est tout le réseau de tuyauterie, vieux de 65 ans, qui doit être remplacé.

Avec le congé du bâtiment et la procédure de marché public, le chantier n'a démarré qu'il y a trois semaines. Tout allait bien tant qu'il faisait chaud. Mais, depuis plusieurs jours, cela devenait limite. Mardi, en urgence, la commune prévoit un plan pour recaser les élèves dans d'autres écoles et salles communales. Il ne servira finalement à rien. Virginie Pochet, du service communication de Molenbeek, explique: "Ce mercredi, dès 6h du matin, l’entrepreneur chargé des travaux à l’école n°9 a fourni 20 radiateurs au gaz, qui ont été installés dans les 20 locaux de l’école n°9."

Il s'agit de chauffages d'appoint au gaz, car l'installation électrique de l'école n'aurait pu supporter des radiateurs électriques. Une solution provisoire, en attendant la fin des travaux, en principe prévus pour la fin de la semaine prochaine. Les classes de maternelles ont, dès le début des travaux, été délocalisées dans le centre de loisir de la commune, situé près de Schepdaal, en périphérie bruxelloise. Elles y resteront jusqu'à la fin du chantier.

Après le congé de la Toussaint, les douze chaudières de l'école n°9 devraient à nouveau pouvoir tourner à plein régime.

Pierre Vandenbulcke – Delphine Wilputte

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK