Overdose à Marche: les dealers écopent de 3 et 2 ans de prison

Le juge a déclare qu'aucun "autre moyen d'acquisition de l'héroïne ayant entraîné la mort de la victime n'a été démontré" (illustration).
Le juge a déclare qu'aucun "autre moyen d'acquisition de l'héroïne ayant entraîné la mort de la victime n'a été démontré" (illustration). - © Flickr- Andres Rodriguez

Vendredi, le tribunal correctionnel de Marche a condamné une Marchoise de 31 ans et son ex-compagnon de 25 ans à respectivement 3 et 2 ans d'emprisonnement, dont un an avec sursis, pour s'être livrés à un trafic de drogue ayant entraîné la mort d'un consommateur.

Selon le rapport médico-légal et le rapport toxicologique, la victime, dont le corps sans vie avait été retrouvé à son domicile en juillet 2013, avait succombé à une overdose d'héroïne. L'analyse des relevés téléphoniques et l'audition de témoins avait permis aux enquêteurs de remonter la piste du dealer, une jeune femme originaire de la région marchoise, déjà condamnée en 2009 dans le cadre d'une affaire de stupéfiants.

Le 19 septembre dernier, la jeune femme et son ex-compagnon comparaissaient tous les deux devant le tribunal correctionnel de Marche. La sœur de la victime s'était constituée partie civile, sans toutefois formuler de réclamation. Les avocats de la défense, Me Valérie Pirson et Me Mathieu Robert, ont chacun contesté le lien de causalité entre les activités de leurs clients et le décès de la victime.

"Aucun autre moyen d'acquisition de l'héroïne ayant entraîné la mort de la victime n'a été démontré", a précisé le juge Renson-Salme dans son jugement prononcé ce vendredi, ajoutant que la vente de ces produits stupéfiants constituait "un véritable fléau social". La jeune femme écope de 3 ans d'emprisonnement, dont deux ans fermes. Son ancien compagnon écope de 2 ans, dont un an ferme.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK