Ouffet: les Médiévales rassemblent curieux et nostalgiques

A Ouffet, les organisateurs tentent de faire découvrir cette (très longue) période de l'Histoire mais à travers la convivialité et non comme dans d'autres festivals médiévaux.
2 images
A Ouffet, les organisateurs tentent de faire découvrir cette (très longue) période de l'Histoire mais à travers la convivialité et non comme dans d'autres festivals médiévaux. - © Arnaud Pilet/RTBF

Deux épées s'entrechoquent dans un éclat métallique. au même moment, un peu plus loin, des femmes préparent la table pour la ripaille du jour. A quelques pas, un baladin réalise des tours pour les passants à l'ombre de la tour de Justice du village d'Ouffet. C'est un saut dans le passé, une plongée dans le Moyen Âge. Depuis la veille, des reconstitutions, des spectacles et des tournois de chevaliers se succèdent sur deux hectares. Plus de 5000 personnes sont attendues en 2 jours: les Médiévales d'Ouffet rassemblent, tous les deux ans, curieux et passionnés de cette période qui recouvre près 1000 ans.

Dans les allées, se mêlent visiteurs et reconstituants. Les premiers viennent par intérêt pour l'Histoire, pour une sortie en famille. Les seconds ont tout simplement remonté le temps: "C'est quand même une période plus conviviale. Les repas, la solidarité, les valeurs simples. Même la difficulté de la vie à l'époque a quelque chose qui ramène au vraies valeurs, explique Chrystie, sa chouette un peu nerveuse posée sur la main. Aujourd'hui, il faut voir les gens quand on leur demande s'ils savent faire du feu".

Idées reçues

Dans les bivouacs, les yeux fatigués sortent des tentes. De nombreux participants ont dormi sur place en tentant de respecter scrupuleusement la vie de l'époque. A part quelques cigarettes et parfois un téléphone, on mange, on boit, on dort "Moyen Âge". Comment expliquer une telle passion, un tel dévouement pour une période de l'Histoire qui parait généralement si noire, si nébuleuse? "Les gens ont cette image alors que de très nombreuses choses sont nées , ont été inventées... Ce serait quand même dommage en un millénaire, rigole Jacques, membre de la Fédération Belge d'Escrime Médiévale. C'est une période fascinante faite de découvertes, d'une culture musicale propre, d'outils uniques. Elle mérite mieux. Mais je n'y vivrais tout de même pas à cause des maladies. Il suffisait d'une petite infection et c'était fini (rire)".

Surtout le côté convivial

A Ouffet, les organisateurs tentent de faire découvrir cette (très longue) période de l'Histoire mais à travers la convivialité et non comme d'autres festivals médiévaux focalisés sur la véracité historique: "Nous avons énormément de visiteurs aussi parce que c'est accessible à tous, ça a toujours été l'état d'esprit ici, défend Guillaume Taens, coordinateur de l'événement . Il y a des reconstitutions qui rassemblent de très nombreux reconstituants et médiévalistes qui vivent pendant plusieurs jours strictement comme au 10ème ou au 13ème siècle. Ici, nous privilégions l'ouverture et c'est totalement assumé".

Les concerts, les démonstrations, le marché médiéval prennent place jusqu'au dimanche soir. Pendant le weekend, une enquête peut être menée par les visiteurs selon un scénario imaginé par les organisateurs. Elle se termine en apothéose par une petite pièce de théâtre simulant le procès du coupable et son exécution sur le bûcher. Décidément spécial... ce Moyen Âge.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK