Ouffet: la galvanisation fait recette, plus 65 % de chiffre d'affaires

Frédéric Delizée et David Meura surveillent les opérations de galvanisation au sein de la société Galvaco à Ouffet.
5 images
Frédéric Delizée et David Meura surveillent les opérations de galvanisation au sein de la société Galvaco à Ouffet. - © RTBF Marc Mélon

Des entreprises ferment leurs portes, délocalisent leurs activités et licencient les travailleurs. D'autres connaissent le succès, maintiennent les postes de travail et engagent. Dans le parc artisanal d'Ouffet, l'entreprise Galvaco prend le chemin de la réussite. Son chiffre d'affaires vient d'augmenter de manière impressionnante. Rencontre avec le directeur du site.

Jean-Michel Bosson, en quoi consiste le traitement par galvanisation ?

"La galvanisation est l'action de recouvrir une pièce d'une couche de zinc (de quatre alliages zinc-fer plus exactement) dans le but de la protéger contre la corrosion. Nous recevons des constructions diverses en acier brut et nous les protégeons. Nos clients proviennent de l'industrie en général, de la ferronnerie, du secteur des constructions métalliques, de la chaudronnerie et de la serrurerie. Le processus consiste en plusieurs étapes: le dégraissage, le décapage de la rouille à l'acide, le fluxage (préparation chimique destinée à améliorer l'adhésion du zinc), le séchage puis l'immersion à proprement parler dans un bain de zinc fondu à 455 degrés. En fonction de la  masse des pièces, de leur forme ou de leur conception, le temps d'immersion varie de 5 à 10 minutes".

L'entreprise Galvaco se trouve dans les mains d'une famille hollandaise depuis 1975 qui fait confiance aux travailleurs wallons. Galvaco vient d'augmenter considérablement son chiffre d'affaires. Quels sont les ingrédients de cette progression impressionnante ?

"Il y a une prospection systématique de nouveaux clients dans notre pays mais aussi au Grand-Duché de Luxembourg et dans le nord de la France. Nous avons voulu rétablir la confiance avec nos collaborateurs plus anciens, changer les mentalités. Ce qui nous a permis de générer des affaires pour le reste du groupe. A présent, je peux compter sur une équipe de collaborateurs motivés avec qui je communique, avec qui je partage les idées. Tenir compte des avis des uns et des autres, c'est très important. Nous avons aussi une attitude globale positive axée vers le client (le service, la qualité, la rapidité et le dépannage)".

Cela veut dire que le procédé par galvanisation à davantage de succès aujourd'hui qu'il y à quelques années ?

"Le marché global est assez stable voir en légère hausse ces dernières années mais Galvaco a nettement reconquis des parts de marché sur ses concurrents. Pour 2013 et 2014, le bilan présentait une perte. En 2015, par contre, la société était largement bénéficiaire. Si le chiffre d'affaires de 2014 était de 2.047.429 euros, il était, en 2015, de 3.420.664 euros, soit plus de 65 %".

Quels sont les projets pour les mois et les années à venir ?

"Pour les 24 membres du personnel de notre société, je suis heureux de porter plusieurs projets: l'installation de panneaux solaires, l'amélioration de  la chaîne de production afin d'introduire un procédé innovant".

Galvaco engage ?

"Oui, deux postes de travail sont actuellement ouverts".

Avis aux amateurs...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK