Ottignies: un préavis de grève a été déposé à la clinique Saint-Pierre

La clinique Saint-Pierre à Ottignies.
La clinique Saint-Pierre à Ottignies. - © Google Street View

La raison de la grogne ? C’est le projet de licenciement de plusieurs kinésithérapeutes du service de rhumatologie et revalidation. Une dernière réunion de conciliation est prévue ce mercredi soir entre direction et syndicat.

Le service de rhumatologie et de revalidation est déficitaire depuis plusieurs années. Pour revenir à l'équilibre, la direction a incité les kinésithérapeutes à troquer leur statut de salarié contre un statut d'indépendant. Une proposition très fraîchement accueillie, au point que les syndicats évoquent aujourd'hui une pression inacceptable de la direction. "On nous dit que c’est un manque d’activités, un manque de productivité, une mauvaise organisation du service, explique Anne-Thérèse Destrebecq (pour le front commun syndical). Mais, à la décharge des travailleurs, il faut savoir que ce service a été sans médecin-chef pendant tout un temps."

Un déficit qui existerait depuis 2010 et qui n'a officiellement été communiqué aux syndicats qu'en octobre 2013. Et les syndicats de réclamer dans l'immédiat qu'on suspende tout projet de licenciement pour permettre d'envisager d'autres solutions en vue de réduire le déficit. "C’est ce que nous voulons à tout prix empêché, et laisser un peu temps au temps afin de prouver que l’on peut renverser la situation, que l’on peut apurer ce déficit par d’autres modes de fonctionnement."

La réunion prévue en fin d'après-midi au ministère du Travail sera donc cruciale. Faute d'accord, le préavis de grève déposé le 7 janvier permettra au personnel de recourir à la grève.

Patrick Michalle

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK