Ottignies: les chirurgiens de garde peuvent dormir à l'hôpital

Ce lundi 19 octobre, un chirurgien liégeois n'a pas su atteindre à temps la Clinique Notre-Dame d'Hermalle-sous-Argenteau. Celui-ci était bloqué dans les embouteillages engendrés par les grévistes de la CGSP. La fin est tragique pour une patiente.

Alors comment parer à tout souci de circulation? Aux Cliniques Saint-Pierre à Ottignies, les médecins, assistants ou chirurgiens peuvent loger sur place. Dans les faits, ce n'est pas systématiquement le cas.

"Cet incident pourrait survenir partout"

A l'étage au dessus des urgences, dix lits peuvent être utilisés. A quelques minutes à pied, une villa compte quelques chambres disponibles pour accueillir le corps médical de garde.

Dans les faits, tous les spécialistes de garde ne logent pas à l'hôpital. "S'ils habitent dans une rayon de vingt minutes, ils peuvent loger chez eux" nous précise Philippe Pierre, directeur médical et coordonnateur général.

Chaque nuit, une trentaine de médecins, spécialistes et assistants peuvent être appelés en urgence. 

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK