Ottignies: la Bourgmestre serre la vis face à la consommation d'alcool chez les moins de 16 ans

Les terrasses risquent d’être prises d’assaut ces prochains jours. Le soleil et les températures estivales incitent à prendre l’air. Cela a déjà été le cas le week-end avec des débordements constatés à Louvain-la-Neuve qui ont, apparemment, impliqué des jeunes. En tout cas, ce sont eux que vise la bourgmestre Julie Chantry.

Il y a un mois, elle a adressé un courrier aux élèves des écoles du territoire communal qui leur rappelait les règles en vigueur. Depuis, il y a à nouveau eu des incidents et à l’approche de la fin de l’année la Ville veut anticiper.

Julie Chantry : "Nous anticipons face à une situation qui risque d’être plus compliquée au mois de juin, surtout avec les jours blancs qui suivent la fin des examens. Le constat que nous avons posé à travers l’ensemble des vendredis soir, où il y a eu pas mal de rassemblements, c’est qu’il y a un véritable problème de consommation d’alcool chez les très jeunes. Nous désirons envoyer un signal en prenant cette ordonnance maintenant. Il s’agit d’un signal qui interdit la consommation et la détention d’alcool aux moins de 16 ans. Globalement, nous venons simplement compléter la loi fédérale qui ne permet pas aux moins de 16 ans d’acheter de l’alcool et d’en consommer. Mais rien n’interdit cette détention et cette consommation. On va juste dans cette ligne-là pour mettre le doigt sur un problème que nous avons identifié qui est cette consommation, sans doute excessive, chez les moins de 16 ans".

Un nouvel arrêté de police

Désormais, la consommation et la détention d’alcool sont interdites pour les moins de 16 ans. Cette mesure court jusqu’au 2 juillet.

Nos confrères de la DH expliquent, par ailleurs, que la mesure prise par le Gouverneur au niveau provincial, l’interdiction de consommer de l’alcool sur la voie publique ces derniers mois, cette mesure a pris fin hier et n’a pas été prolongée.

 

Coronavirus: impact sur la consommation d'alcool (JT 09/01/2021)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK