Organisation de l'Aïd-El-Kebir à Charleroi

Les autorités communales carolorégiennes estimaient que son organisation ne relevait pas de leur compétence. Une position qui avait choqué certains représentants de la communauté musulmane de Charleroi qui s'étaient sentis méprisés.

Cette année, la concertation entre toutes les parties a porté ses fruits. La Ville a dégagé 25.000 Euros, de quoi louer l'abattoir privé de Charleroi et intervenir dans les frais d'abattage des moutons et bovins prévus pour le fête. Un comité d'accompagnement a aussi été mis sur pied. Il faut dire que les autorités communales ont ici pris en compte, non pas l'aspect religieux, mais bien le caractère familial et culturel de la fête.

Un grand chapiteau sera installé devant l'entrée de l'abattoir de Charleroi pour permettre à chacun de participer à l'Aïd-El-Kebir, quelle que soit sa conviction religieuse.

 

C. Loriaux

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK