Opération spectaculaire en vue à Namur : les pylônes du téléphérique placés par hélicoptère

Ne soyez pas surpris si vous apercevez le ballet incessant d'un hélicoptère dans le ciel namurois le mardi 6 octobre 2020, il s'agit d'une opération planifiée de longue date dans le cadre de la construction du nouveau téléphérique de Namur. Avant de pouvoir tirer les câbles sur lesquels glisseront les futurs cabines, des pylônes doivent d'abord trouver leur emplacement sur l'ensemble du parcours et notamment sur le flanc de la Citadelle, un endroit difficilement accessible autrement que par les airs : "C'est un endroit escarpé, on ne pourrait pas faire autrement" explique Samuel Biotteau, chargé de projet pour l'entreprise Poma, spécialisée dans l'installation de remontées mécaniques, "Nous allons donc amener, un à un, les différents éléments qui composent les pylônes par hélicoptère et des équipes au sol les assembleront directement". 21 éléments  et donc autant de rotations aériennes seront ainsi acheminés sur place pour constituer trois pylônes (P3, P4, P6).

La Citadelle fermée au public 

Il n’est pas fréquent de voir plusieurs tonnes d’acier virevolter au dessus de nos têtes et, à coup sûr, l’opération s’annonce aussi spectaculaire pour les Namurois que délicate pour les techniciens : "C'est un travail qu'on réalise très régulièrement, c'est vraiment notre cœur de métier qui est tourné vers la montagne. Malgré ça, cela reste une opération minutieuse puisqu'on déplace des charges très lourdes au centimètre près, c'est d'autant plus délicat qu'on est ici en milieu urbain" détaille Samuel Biotteau. Afin d'éviter toute catastrophe, un périmètre de sécurité a été défini pour interdire le survol de certains bâtiments tels que celui de Terra Nova.

4 images
Les éléments qui constitueront les trois pylônes (P3, P4, P6) entreposés provisoirement sur l'Esplanade de la Citadelle © RTBF - Nicolas Lejman

Les badauds qui souhaitent pouvoir assister à ces manœuvres sont invités à se positionner le long de la Sambre et à éviter la Citadelle : "Nous recommandons au public de se mettre sur le halage, le quai des Joghiers ou la Place Maurice Servais, en respectant bien entendu les distances de sécurité et en mettant le masque. Par contre, toute la zone de l'Esplanade où se trouvent les pièces actuellement sera inaccessible le jour de l'opération" précise Anne Barzin, échevine en charge du Développement touristique, "On ne pourra plus circuler entre le Pont des Hollandais et le rond-point Thonard, l'accès aux piétons sera interdit à partir de 07h00 du matin et le trafic routier à partir de 07h30". La police de la zone Namur-Capitale sera présente tout autour de la Citadelle pour faire respecter ces mesures.

Mise en service au printemps 2021 

Une fois les trois pylônes installés ce mardi, on profitera également de la présence de l’hélicoptère pour tirer une fine cordeline sur un tronçon important du téléphérique : "C'est un petit câble de 10 millimètres d'épaisseur qui est vraiment très léger, c'est déjà un premier élément de câblage qui va nous permettre d'installer par après les câbles définitifs", explique Samuel Biotteau de l'entreprise Poma.

Un pylône ayant déjà été installé à proximité du site de Terra Nova (P5) et deux autres à coté de la station motrice en amont (P7 et P8) ne resteront alors, après cette opération d’héliportage, que les deux derniers pylônes (P1 et P2) à positionner en aval, en même temps que la future station d'accueil des voyageurs dans le centre-ville (place Maurice Servais). Les fondations sont d'ailleurs en cours de réalisation par l'entreprise Franki et la construction proprement dite devrait pouvoir débuter dans les prochaines semaines. 

Par ailleurs, les cabines aux couleurs de la Ville de Namur qui pourront accueillir jusqu'à six passagers sont terminées et prêtes à être livrées dans la capitale wallonne. Le premier voyage devrait pouvoir être organisé d'ici quelques mois, au printemps 2021 : "Il reste encore du boulot mais on commence à voir la dernière ligne droite" s'enthousiasme Anne Barzin, "On espère que ce sera mis en œuvre au début de la saison touristique 2021, ce serait évidemment une attractivité complémentaire pour le tourisme à Namur et sur la Citadelle".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK